Forum Clubic

Commentaires : Amazon recrute pour surveiller ses syndicats et les activistes

L’entreprise Amazon a été surprise en train de prospecter pour des recrues chargées de surveiller les sujets jugés « menaçant », allant des activistes anti-Amazon aux syndicats travaillant au sein de l’entreprise.

Ils en ont tellement rien à foutre qu’ils posent ça là comme ça sans que leur vienne à l’esprit la dinguerie que ça représente. Puis quand ça gueule, à juste titre, ils se disent « ah bon ?, ok, scuse… je retire » tout en se demandant ce qui peut bien faire gueuler ces chialeuses.

Bientôt l’annonce « Cherche personne pouvant éliminer physiquement activistes politiques et syndicaux. Package compétitif avec assurance santé, voiture, munitions et chèques repas ». :smiley:

6 J'aime

Je me demande ce qui se passe dans la tête de quelqu’un qui accepte un boulot qui consiste à maltraiter ses collègues et participer à des entreprises de licenciement à échéance ?

Je subodore que le profil psychologique est davantage du coté de Hannibal Lecter que l’abbé Pierre :slight_smile:

4 J'aime

Si c’était la SNCF qui les aurait proposés, ça ne m’aurait pas choqué.

1 J'aime

Je ne m’inquiète pas, ils trouveront toujours des sbires frustrés avides d’un peu de pouvoir quand il s’agit de nuire aux autres…

1 J'aime

Sûrement une personne qui souhaite le malheur des autres.
Manipulatrice et hypocrite .
Vivre les syndicats .
Mais ce n’est pas tout les syndicats qui sont honnête.

Les syndicats auraient du postuler, comme ça ils manipulent Amazon de l’intérieur en faisant de la désinformation. :slight_smile:

En France, Amazon fera des économies, car il y aura toujours une personne pour « vendre » un collègue histoire de bien se faire voir et plus si possible.

Mais Qu’est ce qui peut bien leur passer par la tête pour poster des annonces pareilles.

Qu’ils recrutent directement des esclaves
Et des tueurs à gages.
Le DRH est un ancien de la NSA ou quoi ?

Ça en dit long sur les valeurs de cette boîte

1 J'aime

Une c.nnerie : c’est un PDG français.
Un ricain, aurait contacté la mafia… c’est plus simple et ça coûte moins cher.

Sachez que cela a existé en France dans les années 1980 chez Citroën. L’organisation sous Chirac s’appelait L’AOP, elle a beaucoup servie à contrer la CGT dans les années 80 chez Citroën et principalement à Rennes.

Heureusement que le dialogue social a un peu évolué en 40 ans
Mais dans les grands groupes les « taupes de la direction » implantés dans les syndicats c’est plus ou moins implicite.
C’est plus « subtil » qu’une petite annonce.

Rappelez vous aussi de IKEA Qui avait défrayé la chronique il y’a quelques années. Le procès est Toujours en cours