Commentaires : Amazon officialise sa nouvelle vague de licenciements, qui va mettre à la porte des milliers de personnes

Triste nouvelle pour les employés d’Amazon : le géant américain va à nouveau procéder à une suppression massive de postes.

1 « J'aime »

Ah merde ils sont pauvres? Cela doit être la période covid je pense

A chaque article on espère que ce sera la dernière fois… Et ça continue !

2 « J'aime »

Et en même temps, la réforme des retraites vise entre autre à financer les baisses d’impôts aux entreprises comme la CVAE. D’un côté ils gagnent, et de l’autre, on perd.

4 « J'aime »

Ca rembauchera dans 2 ans.

1 « J'aime »

On est mal barrés, la consommation mondiale est en berne, les banques commencent a faire faillite, les entreprises licencies par vagues de milliers de salaries et ça fera boule de neige …

Pas prêt de s’arrêter. Je bosse et vis en Californie pour énormément de grosse entreprise de la tech et il y a plus à venir. Rationalisation, compression des coûts et efficacité. On vire des gens qui coûtaient un bras et réembauche derrière des profiles moins onéreux pour faire le travail de 4 personnes.

2 « J'aime »

L’histoire de la montgolfière…

2 « J'aime »

Les « 3 freres » ? J’ai tout de suite pensé à ce film…

Perso, j’aime bien ces périodes.
Tous ces licenciements vont faire des petits, de nouvelles petites startups dans les 5 ans à venir qui vont mettre un coup de pied dans la fourmilière.

C’est très bon pour l’innovation.

1 « J'aime »

« En berne » = ralentissement
« Les banques » = 2
« Les entreprises » = une poignée

À côté de ça il y a des boîtes qui embauchent et des milliers d’offres 'emploi qui ne trouvent pas preneur.

2 « J'aime »

Je me souviens de l’époque où les centres Amazon envahissaient l’europe que dans les médias mainstream certains « spacialistes » nous répondaient à l’argument de la désertifcation de nos petits commerces de centres villes que ce serait une « formidable opportunité de création d’emploi » grâce à ce géant venu de l’ouest!

Au final c’est comme toujours, un géant met les pieds en France tue le marché, fait des promesses pour endormir les responsables politiques et les naïfs et quand ils ont tout raflé et qu’ils ont le monopole reprennent leur billes et laisser un champ de ruines…
Nos centres villes sont des champs de ruines.

Enfin par honnêteté intellectuelle je ne peux pas oublier de parler de l’industrie agroalimentaire qui à ravagé les périphéries depuis les années 80 et qui a très largement contribué à ce désastre.

Nos centres villes sont des champs de ruines bien avant Amazon.
Depuis le début des supermarchés, en fait !

1 « J'aime »

Ca fait tellement rêver ces grosses entreprises qui créent de l’emploi <3

Alors qu’en + la pandémie leur a tiré profit…

Business, business…les hommes ont s’en fout par contre, c’est des pions.

Triste système…

« Devant faire face à un ralentissement économique mondial, les entreprises technologiques subissent aujourd’hui les conséquences des nombreux recrutements opérés durant toute la période de la pandémie. »

En fait je pense que cette présentation des choses est déjà un partie pris important. Pour commencer soyons clair 27000 employé ça fait 5% du personnel d’amazon environ…
Tout métier confondu.
Je ne comprendrais jamais comment on peut licencier 5 % du personnel en ce disant c’est une bonne idée…
Soit ces 5% ne faisait rien, et la ça met à mal la gestion de l’entreprise ;
Soit l’entreprise se réoriente, ce qui nécessite certes des investissements, mais il laisse partir des compétence qui lui sera concurrent par la suite
Soit il sacrifie de futur investissement

Dans tous les cas, pour avoir vécu ce type d’action, ce n’est pas sans conséquence, ceux qui reste sont démotivé, ceux qui partent peuvent être une gageure par la suite … Et ça empêche d’aller à la racine du mal ce qui ne règle pas le problème…

1 « J'aime »

En fait non Vidarusny, 27000 c’est en fait qu’1,8% du personnel total d’Amazon puiqu’ils sont à plus de 1500000 salariés dans le monde. Donc en terme de pourcentage pas autant de monde, notamment par rapport aux autres entreprises qui ont licencié ces derniers temps.
Et ton argument ne tient pas: ce n’est pas la première vague de licenciement dans des boîtes comme Microsoft, Google ou Amazon, et pourtant ces boîtes continuent sur le long terme à croître fortement et à innover.

1 « J'aime »

De 2019 à 2022 Amazon a recruté 800.000 personnes. Ce qui a doublé son effectif :

Tu ne considères pas ça comme de la création d’emploi ?

ça ne vas finir que le jour ou tous seront remplacé par des robots !!

Dans quel(s) pays les postes sont supprimés ?