Forum Clubic

Commentaires : Amazon, Apple et Google s’allient pour promouvoir l’intercompatibilité des objets connectés

C’est un petit pas pour Amazon, Apple et Google, mais un grand pas pour les objets connectés. Les trois géants ont, en effet, uni leurs forces autour de l’alliance Matter. L’objectif ? Favoriser le développement de solutions domotiques intercompatibles.

1 J'aime

On parle pas d’interopérabilité plutôt? :thinking:

1 J'aime

A voir l’ouverture du truc si c’est fermé, laissez tombé ca sera une plaie.

@clockover

De plus, le projet, disponible sur Github , a été pensé pour être libre de droits et open-source.

1 J'aime

en vrai ils ont surtout peur de tuya …

1 J'aime

Après faut que tout suive car actuellement c’est pas trop ça. Par exemple dans l’application de ma climatisation j’ai tous les réglages mais dans Google Home seulement allumer/éteindre c’est plus que limité.

« C’est un petit pas pour Amazon, Apple et Google, mais un grand pas pour les objets connectés. » Bien sûr que non, c’est une manière un plus prononcée d’assoir le contrôle des GAFAM sur le quotidien.

De mémoire c’était le vrai bordel pour interconnecter les volets roulants avec le thermostat et la centrale de sécurité ou la video surveillance… mais grace au geeks et a leur gadget va ptet y avoir un standard de convergence… reste à savoir si ce sera une passoire auquel cas… pas sûr qu’on trouve cela pour les intégrations BTP au comment moins indispensable que les geekeries de la guirlande LED qui pulse en rythme avec l’enceinte JBL.

La domotique est encore réservée à un très petit pourcentage de la population qui a à la fois les moyens et l’envie de se lancer dans un truc qui est encore une usine à gaz. Donc si les GAFAM veulent assoir leur contrôle cela ne sera pas sur grand monde.

Il a même pas pris la peine de lire l’article… pourquoi tu lui mâches la job…
T’es Google Assistant c’est ça ?

1 J'aime

Oh ! Je connaissais pas, merci ! Effectivement je pense qu’ils doivent avoir peur Tuya. Ça fait 7ans que ça existe déjà… ils en ont fait du chemin.

1 J'aime

Ne nous emballons pas hin.
Des projets mi libre/mi proprio/mi licencié ça c’est déjà vu…

@karmenclubic
J’ai lu et j’avais vu se passage merci.
Mais on sait tous que ces sociétés ne sont favorable ni à la concurrence, ni à l’ouverture alors la liberté…
Après les promesses n’engagent que ceux qui les croient :slight_smile:

C’est tout à fait faux.

Déjà la domotique existe depuis plus de 30 ans (ça commençait par les portails, volets, arrosage programmé…), deuxièmement la mise en place s’est considérablement simplifiée, de grandes enseignes propose des gammes complètes, exemple lambda ici : https://www.leroymerlin.fr/produits/electricite-domotique/domotique-et-objets-connectes/.

Maintenant il faut y voir l’intérêt (par exemple pour les personnes avec des handicapes) et il y a aussi une question « philosophique » : on ramène encore des appareils électriques, ça coûte un bras, lorsque ça tombe en panne c’est galère et l’homme devient de plus en plus feignant (alors même qu’on ne cesse de dire qu’on manque en général d’exercice).

Je n’ai pas dis que ça n’existait pas depuis longtemps, je dis que c’est encore un usine à gaz lorsque l’on sort des sentiers archi battus de type portes et fenêtres. Je dis aussi que seul un faible pourcentage de personnes ont une maison domotisée (hors volets électriques) et tu ne semble pas dire le contraire non plus. Donc en fait nous sommes plutôt d’accord, non ? :grinning:

Mais oui tout est comme ça; le sur mesure c’est toujours plus d’aléas ;).

Quel est l’intérêt du truc même si c’est ouvert ?

L’intérêt d’un objet connecté ?
Le piloter automatiquement, le monitorer, le faire à distance, …

Je faisais allusion à la différence d’intérêt que tu porterais si éventuellement l’écosystème était fermé ou ouvert (dans le principe de développpement avec toutes les entreprises).

Un protocole fermé signifie que l’usage de ton/tes objet(s) est totalement dépend du bon vouloir de ces sociétés.
On ne cite plus les exemple de produit connectés qui sont devenus des briques par abandon du fabriquant.