Forum Clubic

Commentaires : Air France-KLM : perte nette de près de 2 milliards au 1er trimestre, et la menace de licenciements

L’alliance franco-néerlandaise a dévoilé des résultats financiers catastrophiques pour le premier trimestre 2020, avec des pertes colossales, des signaux tous au rouge et de sombres perspectives pour les prochains mois et années.

Faut dire que si les pilotes d’Air France (quasiment les mieux payés au monde et ceux qui font le moins d’heures) n’avaient pas fait une mega grève en 2018 pour des augmentations, Air France aurait sans doute abordé cette crise avec des reins plus solides.

Toutes les compagnies sont dans la même situation, grêve ou pas.

3 J'aime

L’avion a été le premier vecteur de contamination et de propagation de cette épidémie…

Ah bon, un avion peut transporter un virus ? ( quoique le 737maxx…)

1 J'aime

mais certaines survivront, d’autres pas

oui merci j’ai remarqué que toutes les compagnies sont en difficultés, mais quand tu sors d’une très grosse grève en 2018 qui a durée 2 mois et plombé sérieusement les finances de la société, ça aggrave encore la situation.

Donc on donne 7 milliards à une boite pour qu’elle licencie ? Autant licencier ces gens, ne rien donner, et utiliser cet argent pour payer leur chomage

2 J'aime

Allez les gouvernements investissez dans un gouffre sans fond.
Il a deux chose qui n’a jamais été rentable , le transport en commun et les industries aériennes.

Ha oui ! j’ai oublié
par-dessus tout
les humoristes québécois .

Vous avez bien compris qu’il s’agit des gens porteurs du virus qui ont pris place à bord des avions, qui l’ont amené aux 4 coins du monde.

C’est dire à quel point cette enveloppe est bien insuffisante. Sans ce soutien, la boite ferme et compte tenu de le peu de chances de reclasser ces personnels dans d’autres compagnies vu le contexte… la liquidation entrainerait également des coupes dans toutes les parties impliqués dans la logistique, le catering et la sous-traitance clients d’Air France. C’est aussi laisser à d’autres, les slots internationaux sur lesquels on n’a pas le contrôle, et se retrouver dépendants des compagnies étrangères pour assurer des liaisons stratégiques avec l’étranger. Air France, ça reste mieux si on les sauve…

2 J'aime

C’est quoi ce racisme à 2 balles contre le Québec ? Tu peux étayer ton propos avec des éléments factuels ?

Economie…Diviser les salaires des pilotes par 2 !!!

Qu’ils nous disent quand on pourra à nouveau voler vers les différents destinations, ça fera à nouveau rentrer de l’argent ! J’attends impatiemment de reprendre mon billet pour les US…

Je n’y crois pas trop. Une bonne partie du surplus aurait été dépensé en dividendes et en acquisition d’entreprises qui se portent aussi mal aujourd’hui…

A « newseven » le transport aérien n’est peut-être pas rentable, tout simplement à cause de la sécurité. Par exemple un avion passe en GV (Grande Visite) tous les 5 ans: c’est comme si votre voiture était entièrement déshabillée, sièges enlevées, garnitures intérieures ôtées et toute la carrosserie inspectée pour voir si elle est intègre (début de criques). Les freins remis à neuf, idem pour la suspension. Ça coûte un max et c’est le prix de la sécurité.
De quel humoriste canadien parlez-vous ?
D’un lanceur d’alerte ?
Toute vérité passe par trois étapes:

  1. d’abord elle est ignorée, méprisée, ridiculisée (c’est ce est arrivé au Dr Georges CHICHE, médecin cardiologue à Marseille)
  2. ensuite elle est violemment combattue (Dr Irène FRACHON)
  3. puis elle apparait comme une évidence. (MÉDIATOR).

Jamais , j’ai entendu que le transport en commun a généré un revenue ou un quel-conte bénéfice net .

Des milliards dépensé pour Bombardier que les actionnaires ont vendu tout leurs actions avant que l’on apprenne que l’action vas chuter de moité et que les milliards investie par le gouvernement sont partie en fumé.
C’est partout pareille.


Allez les gouvernements investissez dans un gouffre sans fond.

Il parlait des politiciens pas des comiques au sens humoristes, il y a grosse confusion sur son propos

Et faire couler la compagnie au passage…