Commentaires : À l'initiative d'un député, l'Assemblée nationale va aussi débattre d'un texte rédigé par IA

Le député corse Jean-Félix Acquaviva s’est amusé à faire rédiger un amendement au projet de loi sur les Jeux olympiques et paralympiques par ChatGPT, histoire de lancer le débat au palais Bourbon.

Parler d’intelligence artificielle ou pas, en ce moment, à l’assemblée nationale me fait rire. Etant donné le niveau de certains députés, on pourra expérimenter le processus dans une classe de maternelle petite section. Le niveau sera le même qu’au palais Bourbon.

1 « J'aime »

49.3 !!!

1 « J'aime »

Quand on lit Asimov, on se dit que ça pourrait être une bonne chose qu’une IA (une vraie, pas ce qui existe actuellement et qui n’a rien d’intelligent) s’occupe du monde et de l’humanité car laisser ça aux humains, on voit bien que ce n’est pas vraiment efficace…

Je pense qu’une IA « neutre » sa basant simplement sur notre passé et notre présent nous qualifierai de bêtes sauvages et nuisibles qu’il faudra au mieux parquer afin de nous empêcher de nuire/détruire, au pire de nous éradiquer tels des cafards…

1 « J'aime »

Pour rester sur Asimov, avec les trois lois de la robotique, pas de soucis :wink:

1 « J'aime »

Mais quand on voudra faire appliquer des lois et règles fondamentalement justes élaborées par IA, les peuples descendront dans la rue avec des pancartes « Non aux IA »…les humains sont comme ça. neutre