Forum Clubic

Commentaires : 5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei

Notre voisin d’outre-Manche semble plus que décidé à écarter l’équipementier Huawei et les autres acteurs chinois de ses infrastructures 5G, au point de vouloir créer un « club » des nations contre les technologies de l’empire du Milieu.

2 J'aime

Les USA qui ont peur que les Chinois nous espionnent avec leur technologies.

C’est un comble pour le pays espionne toute l’europe avec ses tech depuis des années… GAFA…

Chinois ou USA au final c’est toujours les Européens qui se font avoir.

9 J'aime

Et maintenant, le Huawexit ! S’ils sont aussi efficaces que pour réaliser le Brexit, on va encore en parler dans dix ans.

5 J'aime

C’est un peu normal pour un Vassal des Etats unis non ?

5 J'aime

Donc ca veux bannir Huwaei parce que Trump a des preuves (on les attends toujours…) que la Chine se ert de Huwaei pour espionner…

Sinon les USA qui espionnent là par contre tout à fait normal…

Le jour ou la Chine va mettre un coup de collier et devenir autonome en matière de tech et autre logiciels type processeur os là les fournisseurs américains seront bien content.

2 J'aime

Personne n’est dupe du jeu des américains.
Mais ça n’empêche, Huawei cumule les tares : toutes les entreprises chinoises doivent faire allégeance à l’état chinois et là on a une entreprise qui offre des services dans un domaine très sensible, fondée par un colonel de l’armée chinoise et membre du parti.
Si on ajoute que la Chine n’a surement rien à envier aux américains dans l’espionnage généralisée et systématique (ils s’entraînent très bien avec leur propre population), on peut se dire que la méfiance n’est pas totalement injustifiée.

2 J'aime

Participant au match n°1 : USA
Participant au match n°2 : Chine
Spectateurs regardant le match : UE
Arbitre du match : Russie

4 J'aime

On va commencer par se bouger le popotin en Europe car là, si on fait le bilan, bah on ne sert à rien.
On ne fait pas de high tech, pas de batterie, pas de smartphone, pas de réseau… ou alors à si petite échelle que c’est négligeable.

Bon allez, on arrête de se regarder le nombril et on enchaîne avec une usine de batterie, une usine de dalle d’écran, une usine de processeur, des super-usines de montage de produit high tech.

A on me dit que l’europe n’a pas les moyens… et que les projets ne seraient pas viables car main d’œuvre trop cher.

Allez essaie encore

1 J'aime

Alors qu’on a des boîte comme Nokia (et donc Alcatel-Lucent), Siemens, Bosch ou encore Philips. En matière de R&D électronique c’est pas vraiment des has been, quand même. Ah oui, le problème c’est l’hyper-dépendance à la Chine :confused:

2 J'aime

Huawei a perdu la bataille, pour la raison qu’il est trop proche du pouvoir chinois. Ce n’est pas le premier à payer pour cela ! D’autres ont eu le même sort pour les mêmes raisons. Le gagnant-gagnant qui fonctionnait avant n’est plus acceptable aujourd’hui et demain.

La Belgique est cinquième au palmarès des pays européens qui ont attiré le plus d’investissements étrangers en 2019, derrière la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, un trio qu’il est pratiquement impossible de détrôner, et l’Espagne, surprise de l’année passée.

Mais bon, les gens préfèrent se focaliser sur ce qui ne va pas plutôt que sur le positif…peut-être même que c’est à cause de cette attitude qu’ils ne sont pas satisfaits de leurs vies, alors qu’il suffit de savoir retirer le positif qu’il y a en presque toutes choses pour être satisfait neutre

3 J'aime

un peu comme les usa avec le patriot act et autre…

Ce qui me surprend c’est qu’il existe des européens qui défendent Huawei (même sur ce forum) alors qu’on pourrait avoir en Europe des infrastructures télécoms 100% européennes (Nokia et Ericsson)…sans États-Unis et sans Chine. Ils critiquent la surpuissance américaine (une démocratie) mais la surpuissance chinoise (une dictature), ne semble pas les déranger. Ils sont prêts à faire confiance à un régime qui censure et emprisonne sa population pour raisons politiques…

4 J'aime

Un seul mot BRAVO ! en effet j’ai du mal à comprendre comment on peut soutenir une dictature, soit ils sont inconscients, soit ils sont inconscients… j’ai du mal à trancher entre les 2 possibilités

1 J'aime

Les impérialistes qui se plaignent de l’impérialisme !
J’ai du mal à comprendre que les citoyens européens considèrent leurs pays comme des démocraties alors que les pays européens sont connus et reconnus mondialement pour placer et maintenir des dictatures en Afrique Centrale, en Afrique de l’ouest. Les pays comme la France sont connu et reconnu maintenir le franc cfa (monnaie coloniale) en Afrique depuis 50 et confisque les réserves de change de ses pays . Les entreprises françaises total(itaires) sont au centre de tous coups… Alors il seraient peut-être temps que les pays européen jouent le jeu, car vu d’Afrique Europe, Amérique, Chine c’est du tabac de la même pipe (des pillards impérialistes)

Bah voyons, rappelle-moi quand a lieu la dernière élection DEMOCRATIQUE en Chine et je te dirai quand a lieu la dernière élection DEMOCRATIQUE en France

si après cela tu es capable de me démontrer que la france est une dictature j’irai vivre en chine :slight_smile:

4 J'aime

Et c’est quoi ce Ad hominem tout pourri Serge, c’est pas parce que nos ancetres mangeaient des etres humains encore vivants il y a des dizaines de milliers d’annees qu’on a plus le droit de critiquer le cannibalisme ou la torture ou je ne sais quoi.

Quant a la Chine, toute personne qui s’en mefie a raison, c’est assez simple, la Chine est imperialiste, a un pouvoir totalitaire qui sait bien maintenir son pouvoir, est bientot la plus grande puissance economique du monde, et a un vivier de 1 300 000 000 de personnes : ils ont plus de genies que n’importe quel continent. Ca veut dire que toute entreprise qu’ils veulent mener a bien, ils en sont capable, tres capable.

Le probleme c’est qu’ils sont mauvais, ils n’ont aucune notion des droits de l’homme au sein meme de leur pays, et meprisent tout ce qui n’est pas Chinois [probablement un revers de l’education patriotique]. A partir de la, la Chine pourrait tres bien etre un bisounours, ou neutre, mais la Chine est aussi le plus grand risque a l’integrite du bien etre de l’humanite a cause de leur nihilisme ethique et de l’ampleur des degats que pourrait engendrer toute compagne destructrice qu’ils voudraient entreprendre.

2 J'aime

SI il y a bien en domaine ou l Europe devrait jouer un role, en voici un. Nous sommes confrontés au meme problème que nous venons de vivre avec les médicaments et il serai grand temps de reprendre un leader ship perdu au niveau de la recherche et developpement. Un projet trop ambitieux et couteux pour un pays mais tout à fait envisageable au niveau de l europe.
Les milliers de fonctionnaires qui s agitent à Bruxelles et se reunissent pour determiner quelle doit etre la longueur des poireaux ou le diametre des carottes ne servent à rien. Un projet ambitieux à mener (avec d autres) ferai aussi remonter la cote de l europe dans l esprit des citoyens.

2 J'aime

Excellent . . Nous on regarde :+1::+1::grin::grin::grin:

Le patriot act a officialisé certaines pratiques mais le pire c’est ce qui se fait sous le manteau et qui est aussi utilisé pour du piratage économique avec toujours l’excuse du terrorisme ou de l’insécurité. Tout le monde participe mais les américains sont particulièrement faux-culs, qui espionnent sans vergogne leurs alliés.
J’ai été en Chine il y a quelques années et je n’ai pas eu de gêne particulière avec la surveillance, mais depuis ça s’est intensifié et une connaissance est partie du pays écœurée d’être tout le temps sous surveillance électronique : la censure sur le net, les caméras de vidéo-surveillance même devant les conteneurs de poubelles, sans compter les gens qui disparaissent pendant des mois parce qu’ils sont arrêtés pour des raisons obscures et sans aucune nouvelle pour leurs proches.
Il y a souvent la réflexion : « ils peuvent m’espionner parce que j’ai rien à cacher ». Mais c’est une erreur de raisonner comme ça. Du moment qu’on est espionné, on est déjà considéré comme suspect avec toutes les conséquences qui en découlent.
Nos démocraties ont leurs défauts mais les débats passionnés sur les tentatives de modérer un peu les réseaux sociaux paraissent bien futiles quand on voit ce qui se passe ailleurs.

2 J'aime