Forum Clubic

Commentaires : 5G : au Canada aussi, les opérateurs se détournent de Huawei, au profit d'Ericsson et Nokia

Deux des principaux opérateurs de télécommunications canadiens ont décidé de tourner le dos à la firme de Shenzhen, de plus en plus esseulée dans le monde anglo-saxon.

2 J'aime

logique

3 J'aime

Logique de se soumettre aux 4 volontés du protectionnisme des États-Unis?!? C’est une guerre commerciale qui n’a rien à voir avec la fake news d’espionnage. Et détenir Mme Wanzhou en otage depuis 1 an et demi est un affront qui attise cette guerre.
J’ai honte d’être Canadien.

C’est d’ailleurs assez surréaliste je trouve cette affaire… On est hélas trop loin pour avoir des informations précises sur sa détention, mais (et sans prendre parti pour qui que ce soit) tout ça est allé trop loin.

2 J'aime

J’pense que nos prisonniers en Chine serait contant d’être pris en otage comme elle. J’dis ça d’même!

6 J'aime

Je ne vois pas une histoire de protectionnisme, les fournisseurs concurrents de Huawei sont européens et non américains. Mme Wanzhou n’est pas un otage mais elle est détenu à domicile pour fraude en attente d’extradition vers les USA. Si vous avez des doutes sur la proximité entre Huawei et le gouvernement chinois, pourquoi la Chine a fait toutes ses pressions économiques et la détention de 2 ressortissants canadiens depuis son arrestation…

5 J'aime

Le problème étant que le Canada est un peu coincé dans l’affaire. Il ne fait que respecter les accords d’extradition qu’il a avec les États-Unis, rien de plus. La meilleure solution aurait été de la « rater » de peu avant qu’elle ne parte pour la Chine, mais maintenant, c’est trop tard.
Bien sûr, il y a toujours moyen de faire comme le font régulièrement la Chine et les États-Unis et ne pas respecter les accords conclus, mais c’est une position délicate étant donné la dépendance de l’économie canadienne envers les États-Unis.

1 J'aime

La chine interdit bien les services occidentaux (facebook, twitter, uber, airbnb, ebay etc…) Alors interdire 1 seule boite chinoise, c’est rien en comparaison a leur boycott. Il est temps de leur rendre la pareille.

7 J'aime

Effectivement, ça se tient tout à fait :+1:

Et sans oublier que Meng Wanzhou est la fille de Ren Zhengfei, le fondateur de Huawei, ce qui complique davantage les choses :confused:

1 J'aime

Ah oui, ya ça aussi …
« L’arrestation des 2 ressortissants canadiens n’a strictement rien à voir avec l’affaire Meng. »
C’est ça, et moi j’suis la reine d’Angleterre. La Chine montre qu’elle n’est pas un partenaire commercial fiable par ses actions autoritaires, ce qui justifie les décisions commerciales de Bell et Telus.

(Juste un petit point de détail, et je me trompe peut-être, mais c’est Mme Meng, il me semble, pas Mme Wanzhou.)

2 J'aime

À ce niveau, ça ne change pas grand’chose. Une directrice financière dans une très grosse boîte chinoise est forcément « fille de ». Le système chinois est un capitalisme d’état avec des accents féodaux.

Y’a (helas) pas qu’en Chine, hein , :wink:

quand on force les choses, quand on oblige , c’est jamais bon… Ca marche a court terme mais c’est desastreux a long terme… Je pense que l’apres Trump va etre floklorique…( tant que Trump tient les rennes, ca va, mais apres…)

En tous cas c’est bien pour ces entreprises européennes. Un bon point pour Trump. A nous européen de profiter de la situation.

5 J'aime

Je reste assez de marbre face à la guerre entre ces deux prédateurs que sont la Chine et les USA. Il serait sage pour l’Europe de développer ses propres produits et de faire une vraie union sinon on se fera bouffer par les deux déjà que vous aurez remarqué qu’en France nous sommes totalement sous la coupe des USA que ce soit avec Google, Amazon, Microsoft, You tube, snapchat etc. N’ayez pas honte des canadiens et développer votre industrie ou achetez européen, pourquoi pas. Ce n’est qu’un avis, hein, pas frapper.

Il est arrivé aussi à des occidentaux de ne pas pouvoir sortir de Chine, cela arrive aussi, comme au Qatar par exemple…

2 J'aime

Trump ne tient rien du tout. Comme dans cette affaire Huawei, il gesticule pour prétendre être un gros bras vis-à-vis de sa base, mais c’est un bon-à-rien.
Certes, les Canadiens ont un intérêt à ne pas trop froisser l’Agent Orange, mais comme on le voit ici, il y a d’autres considérations à prendre en compte. Bell et Telus, des entreprises privées, doivent faire des choix importants en terme d’infrastructures, en accord avec les autorités canadiennes, et les pratiques commerciales parfois douteuses de la Chine sont à considérer plus finement pour le déploiement d’un réseau à l’échelle du pays.

2 J'aime

« refus … de ne pas se faire extrader aux États-Unis ». Heuuu! Quelqu’un peut m’expliquer ce que ça signifie?

« au refus prononcé la semaine dernière à l’encontre de Meng Wanzhou, Directrice financière de l’entreprise, de ne pas se faire extrader aux États-Unis. Plus longue sera la crise. »

Elle a demandé à ne pas être extradée aux USA, et cette demandée lui a été refusée par la justice canadienne. Tout simplement :slight_smile:

Merci. mais la phrase , telle qu’elle est écrite, n’a pas grand sens.