Forum Clubic

Commentaires : 523 millions de numéros de téléphone d'utilisateurs Facebook se retrouvent en vente sur Telegram

Plus de 500 millions de numéros de téléphone d’utilisateurs de Facebook seraient actuellement mis en vente sur la messagerie Telegram. Comptez 20 dollars pour un numéro, et un tarif dégressif à partir de 10 000 numéros achetés.

Cool, mon numéro est sûrement dedans. Si seulement certains n’était pas si réfractaires à passer sur Signal pour enfin me débarrasser de WA et Messenger… :-/

c’est juste impossible tant que la majorité des personnes ne font pas le switch.

2 J'aime

Je suis vraiment content de m’être désintoxiqué de ce réseau social depuis plus d’un an. Si vous faites le pour et le contre, Facebook vous est nuisible. Son algorithme fait remonter ce qu’il y a de pire.

3 J'aime

A quand des alias sur les numéros de téléphone comme ça existe sur les adresses mails ?
C’est alors facile de s’en débarrasser

1 J'aime

Et on me disait l’autre jour, pas grave de devoir faire un compte Facebook pour utiliser son Oculus.

Tu fais un compte fictif et voilà, bas oui voilà ton N° de téléphone qui se promène au grès du vent…

2 J'aime

Il va y avoir un équivalent à https://haveibeenpwned.com/ pour les numéros de portable.

Ouf, je viens de m’apercevoir que mon numéro de téléphone n’est pas enregistré dans Facebook… bon par contre les démarcheurs arrivent encore à me trouver et à me faire de la pub pour chevet de fournisseur d’énergie ou autre, je ne sais pas ce qu’en ferait quelqu’un qui l’achèterait via cette fuite de données ?!

Pareil, j’ai essayé. J’ai réussi à forcer que ma mère à l’utiliser.
Après, je trouvais que l’expérience utilisateur étant loin d’être agréable comparé à WhatsApp, même en se forçant à l’utiliser plusieurs mois pour aller au-delà de la résistance au changement. Je suis tenté d’essayer de nouveau.

1 J'aime

D’ailleurs idem à celui là: https://monitor.firefox.com/

1 J'aime

« C’est une situation pour le moins ironique. Alors que l’application Telegram est perçue par certains comme une alternative sûre à WhatsApp, un hacker a choisi d’y vendre les accès à une base de données d’utilisateurs Facebook. »

Et ? Le problème est toujours Facebook ici.

Un hacker éthique aurait surement proposé ses services à Pages Jaunes.

Question à 1 million : les conditions générales d’utilisations de Facebook garantissent-elles la protection des données personnelles de ses utilisateurs ?

C’est a croire que finalement nos données personnelles sont plus a risque d’êtres zapées si on les confient à des entreprises purement américaines et là personne ne pourra mettre cela sur le dos des chinois…

Je ne crois pas vu que tout ce que tu postes sur Facebook devient la propriété de Facebook donc ça ne t’appartient plus.
Facebook peut faire ce qu’ils veut de ce que postes sur ta page.

Oui, sur la partie publique. Mais Facebook te demande aussi des données plus personnelles que tu n’as forcément pas l’intention de publier. Ces données ne semblent pas mieux protégées…

C’est une idée, en effet…

Un alias permet de s’en débarasser dès lors que cette adresse de boîte email annexe devient trop encombrée à cause d’expéditeurs idésirables (la plupart étant des expéditions automatiques d’ailleurs).

Il serait malgré tout plus efficace d’opter pour de vrais boîtes indépendantes et séparées, mais bon, c’est plus compliqué et aussi plus lourd à gérer que pour le cas d’alias.

Hormis si ce n’est à l’endroit où tu l’as initialiement saisi, comment pense-tu que tous ces démarcheurs ont obtenu ton numéro de téléphone, à ton avis ?

Quelle différence cela ferait si 523 millions de numéros de téléphone se retrouvaient en vente sur WhatsApp ?

525 millions de possibilités de tentatives d’hameçonnage, ou alors 1 050 millions ?