Forum Clubic

Commentaires : 100 boîtes mails pro représentent 13 allers-retours Paris-New York sur un an (page 2)

klingonbrain : il y a chaque année un forum data center à PARIS. Ce sont tous les constructeurs qui vendent mémoire et qui donnent lesinfos por faire un data center.
j’avais 3 millions d’euros de 3 clients qui voulaient investir, il faut 100 millions et avoir cette somme en capital risque boursier.
On fabrique un data center et on utilise que 80 /100 de ces capacités. (pb techno non résolu).
le reportage montre 3 data centers des Etats-Unis (google,apple,facebook) qui utilise à eux seuls 6 centrales thermiques au charbon pour alimenter les data centers pour l’alimentation des mémoires et des climatisateurs.

Fin 2014 le monde Google (mail,youtube,drive,etc…) représentait l’alimentation d’une ville comme BORDEAUX virtuelle.

Evidemment beaucoup d’activité humaine pollue même les pêts de Raymond.
Ici ce qui est dit c’est dans le titre , c’est une pollution CACHÉE.
En 2015 la FRANCE comptait plus de 1000 data centers et il s’en fabrique plus de 100 par an.

Il n’y a rien de politique dans ses propos , je suis un des principaux responsables de cet état de fait.

en 2020 le monde des CLOUDS aura besoin de l’énergie d’un pays comme l’Espagne en continue.

Maintenant vous pensez ce que vous voulez, ceci est la réalité. le monde ne sera pas détruit par cela mais il fera un grand pas.
Pour ceux qui doute ils peuvent voter pour TRUMP qui a les mêmes idées qu’eux.

Ce qui ne m’avance pas concernant la justification technique des chiffres donnés dans l’article.

Mais pour rebondir la dessus, je dirais que si le cloud ne consomme que l’équivalent d’un pays comme l’espagne, cela me parait relativement acceptable.

Rappelons que l’humanité gaspille des quantité d’énergie bien plus grandes de façon bien plus bête. Par exemple, en la balançant de l’électricité dans de bêtes résistances appelées chauffage ou chauffe eau.

On dépense aussi d’effroyables quantité d’énergie pour déplacer les humains jusqu’a leur lieu de travail alors même que leur production d’énergie n’est qu’en moyenne de 50 watts heure.

Si on veut dénoncer ce que le cloud consomme, il faut également compter ce qu’il peut faire économiser. Par exemple, en permettant la décentralisation des données et le télétravail, ce sont des quantités effarantes d’énergie qui peuvent être économisées.

Personne ne se demande combien on économise d’énergie en envoyant un email au lieu d’une enveloppe avec un papier dedans.

Pour le reste, la croissance du Cloud est comme le reste de l’activité humaine : il y a certainement des choses dispensables. Mais notre système impose à tous de s’agiter pour avoir le droit de vivre. Il faudrait soit disant produire toujours plus alors que l’humanité produit déjà largement assez pour faire vivre tout le monde.

Mais comme d’habitude avec les écologistes, on voit les choses par le petit bout de la lorgnette, en ne se focalisant que sur les symptômes et sans analyser les causes et les effets dans leur globalité. Et surtout, sans dénoncer les vraies causes qui sont à la base du problème.

oui mais sans ces cloud qui donc consomment, combien consommeraient les solutions qui les remplacerait ? Combien consommerait chaque serveur (et les solutions de stockage et de sauvegarde associées) installés dans chaque entreprise si elles n’utilisaient pas ces clouds. C’est ça la question. Et du coup pour le reportage sur les US, le problème n’est pas (uniquement) les cloud, mais l’énergie utilisée (les centrales thermiques) pour les alimenter (tout comme les voitures ne sont pas un problème, c’est leur mode de production d’énergie qui en est un).