Forum Clubic

Combien de serveur sur un seul unité centrale?

Bonjours/Bonsoirs
Je compte Crée pas mal de Serveur.
mais j’ai une Question qui me trotte dans la tete auquelle je n’ai trouver aucune reponse.

je compte mettre sur une tours plein de serveur:
_Freenas (N.A.S)
_Cups (Serveur d’impression)
_Lamp (Linux Apache Mysql Perl PHP)
_SMTP (Pour le courrier electronique)
_FTP (file Transfere Protocol)

le tout lancez en meme temps possible ?
c’est des (SE) comme linux ?(on peut pas lancer plusieur (SE) sur une meme Tours en meme temp !)
FREENAS s’intalle comme un SE ? on peu pas rajouté un LAMP!?

(En oublient bien sur les limitation Materiel et de connexion)

Freenas est un OS a part entiere… Tu peux essayer de le tuner a la main en ajoutant des trucs mais c’est pas conseillé…

Sinon, oui, tu peux mettre autant de services que tu veux tant qu’ils utilisent chacun un port different et que tu as assez de ressources pour tout faire tourner (RAM et CPU surtout)

Merci de la Réponse

O.K donc C’Est Possible :slight_smile:

Mais j’ai encore une petit question qui me trotte dans la tete .
comment sa ce passe lors de l’installation des Service ? il faut que j’ai un OS comme debian ?

Tous les OS modernes sont capables de faire tourner a peu pres tous les services (meme windows, c’est dire). Et pour chaque type de service, tu as des dizaines de logiciels differents qui font plus ou moins bien le job. Et pour chacun de ces logiciels, y’en a certains qui sont compatibles avec pleins d’OS et d’autres avec un seul.
Mais globalement, pour chaque type de service, y’a 3 ou 4 logiciels bien connus et reputés qui sont generalement multiplateforme donc c’est pas trop difficile de choisir.

Apres, pour le choix de l’OS, c’est comme tout, ca depend de tes besoins. Si tu veux avant tout faire un NAS, partir sur une solution comme FreeNas est pas idiot mais comme c’est une solution tout-en-un tres packagée, c’est generalement plus dur a adapter pour des trucs specifiques pour la suite. Mais je crois que FreeNas possede un systeme de plugins pour installer facilement d’autres services, a voir.
Au dela de ca, tu peux partir sur un OS generaliste comme Debian qui te permettra de faire a peu pres tout ce que tu veux sauf qu’il faudra installer et configurer chaque service toi meme.
Bref, chaque solution a ses avantages et ses inconvenients.

Et encore au dela de ca, quel que soit ce que tu choisis comme OS, il te faudra lire de la doc pour savoir comment configurer au mieux chaque service car meme si chaque logiciel essaye de simplifier sa conf, il faut quand meme connaitre un minimum le fonctionnement des mails, du web, des partages de fichiers pour savoir quoi faire et comment le faire.

Tu ne me parais pas etre tres connaisseur donc il va falloir apprendre, etre patient et lire de la doc.
Mais c’est pas specifique a linux, hein. Sous windows, ca serait pareil voire meme pire.

Vu la variété des services à installer, il est clair qu’un OS généraliste sera bien plus souple qu’un OS spécialisé.

Y’a quand même pas mal de choses dans la balance, et il faudrait savoir exactement à quoi vont servir les différents services, je pense notamment ceux qui pourront se retrouver en commun, comme la partie NAS, LAMP, FTP (CUPS et SMTP sont indépendants). Par exemple, le FTP doit-il servir à accéder aux dossiers partagés par Samba (gros composant d’un NAS), ou au dossier qui sert au serveur web, ce même dossier doit-il être accessible à la fois par FTP, samba, HTTP ? Le FTP ne doit-il servir qu’à des fichiers “publics” ?

Je m’explique : sur mon serveur, j’ai choisi d’utiliser OpenMediaVault, qui propose toutes les fonctions que l’on peut attendre d’un NAS (gestion des disques et des partages), et qui propose en plus un système de plugins pour ajouter des fonctions qui ne sont pas embarquées de base. Parmi elles, j’ai choisi d’installer entre autres Virtualbox, qui me permet de gérer une machine virtuelle dans laquelle j’ai installé mon LAMP, et c’est mon routeur qui s’occupe de router le port 80 sur la machine virtuelle plutôt que sur le NAS lui-même.

Ce que je veux dire au final, c’est qu’on t’a montré que les solutions sont nombreuses, plus ou moins accessibles, et que dans tous les cas, il te faut définir précisément tes besoins, ce qui nous permettra de te guider encore mieux vers une solution qui te sera accessible (car oui, tu vas devoir monter un peu de niveau pour t’installer tout ça :wink: )

La meilleure solution c’est bien un OS par service.
Pour un maximum de dispo, une machine par service : si une des machines/service plante, ce sera juste ce service qui sera indisponible, les autres seront toujours dispos.

ESXi, de vmware, te permettra de faire ça, c’est un hyperviseur, un OS dédié à la gestion de machines virtuelles (il en existe d’autres, mais c’est le meilleur pour moi). Dans sa version gratuite il te permet déjà d’avoir un environnement de production convenable et faire tourner 5-6 serveurs virtuels. Et tu peux bien entendu faire tourner des OS différents :

  • un linux pour un lamp
  • un ws2k8 pour un ad
  • etc…

Ou comment construire un char d’assaut pour partir en vacances …

Et quand tu veux partager des données entre les differents services (genre entre le partage de fichiers et le serveur DLNA ?), tu crees une VM supplementaire pour y stocker les données via un LAN virtuel, tu crees un VMDK partagé ou, mieux, tu attaches une LUN d’un SAN pro a tes VM ?

Franchement, notre ami aura deja fort a faire pour installer les services qu’il veut dans un mode “normal” sur une seule machine pour son besoin personnel. Je duote qu’il soit necessaire qu’il se lance dans la virtualisation et la creation de multiples VM qui multiplient d’autant les emmerdes.
Sans compter que virtualiser sur une seule machine physique, ca n’a quand meme pas enormement d’interet pour la fiabilité…
Edité le 15/02/2013 à 23:11

ESXi pour une personne qui débute, faut pas pousser mémé dans les orties non plus (quoique…). Faut peut-être y aller en plusieurs étapes, déjà commencer à se familiariser avec les “serveurs” qu’il compte installer, sur un seul OS. C’est beaucoup plus couteux en temps initial, mais la connaissance du fonctionnement des services est nécessaire pour ensuite envisager d’utiliser une plateforme plus complexe par la suite. Et encore, si ça tourne proprement, pas besoin d’aller voir plus loin.

J’utilise Proxmox pour le serveur de ma team (Call of Duty), avec 3 VMs dessus, ben ça fait 3 OS à maintenir au lieu d’un. C’est beaucoup plus lourd, même si dans le cas d’un serveur dédié (chez OVH, mais c’est valable ailleurs), les avantages en terme de migration et de sauvegarde sont indéniables en particulier sur le temps passé à s’en occuper. Mais ça ne fait que 8 mois qu’on utilise un tel setup, et pourtant, ça fait 6 ans qu’on a choisi le serveur dédié comme plateforme de prédilection (maitrise totale des services utilisés et proposés aux membres/visiteurs). Et ça fait 6 ans qu’on s’améliore (depuis deux ans je ne suis plus seul à maintenir tout ça). Mais c’est long (le choix de Proxmox a nécessité 4 mois de tests et d’essais, à deux), et parfois douloureux. Je ne conseille donc pas aux nouveaux arrivants dans l’univers magnifique des sysadmins.

Alors tout d’abord, mon premier post était en réaction à une assumation de l’op :

J’ai donc immédiatement embrayé - Oui, c’est possible : grâce à un hyperviseur.

Maintenant pour les réponses passionnées à mon intervention…

ESX compliqué ?!!
Faut arrêter un peu là, ca s’installe en tapant sur le clavier avec les pieds… j’en ai installé des ESX, sur des serveurs, sur un de mes pc, voire même sur une vm. C’est loin d’être insurmontable :s Et créer une machine virtuelle, c’est franchement, mais franchement pas compliqué. Même en ligne de commande. Je crois que l’op versera bien plus de sueur et de sang sur la config d’un samba… Puis même si selon vous il n’a pas l’air d’un connaisseur, je sens la rage d’apprendre en lui, et tant qu’y en a de cette rage, faut l’assouvir !
Puis qui sait, il se peut qu’il trouve super passionnant de bosser avec “plusieurs machines”. Ca rendra les exercices avec Alice, Bob et Oscar plus vrai que nature ! De plus, plutôt que de se contenter d’un seul système, là il pourra tester autant de flavors de linux qu’il veut ! Les installations seront plus rapides, ca lui permettra d’apprendre les petites différences entre chaque distros…
Puis vu de ce point là, n’est-ce pas plus efficace d’avoir une vm par service ?

  • Il crée une nouvelle vm -> Il installe FreeNAS -> snapshot -> Il configure son NAS -> ca marche !
  • Il crée une nouvelle vm -> Il installe Debian -> snapshot -> Il configure son LAMP -> ca marche !
  • Il crée une nouvelle vm -> Il installe Arch -> snapshot -> Il installe son SAMBA -> Il chie la config, kernel panic ! -> il peut alors recommencer depuis le snapshot OU
  • Il crée une nouvelle vm -> Il installe CentOS -> snapshot -> Il configure son SAMBA -> ca marche !
    Si il avait eu un seul système et qu’il n’était pas arrivé à régler le problème, il aurait dû tout réinstaller depuis le début ! Avec ESX et la flexibilité des vm, il peux reprendre depuis un snapshot comme s’il jouait à un jeu sur émulateur SNES.

Quand j’ai commencé Linux, j’avais qu’une machine de dispo pour faire des tests, et ca m’agacais de devoir remultibooter de distro en distro. La on passe rapidement d’une vm à l’autre, si vsphere n’est pas dispo, ben putty, vnc ou le client rdp windows suffisent.
Franchement, que ce soit pour de la prod ou de l’etude perso, de mon point de vue, je n’y vois que des avantages.
Et vu la quantité de choses qui l’attend avec ce deep dive dans linux, ESX ne sera pas un mal en plus, au contraire.

Ensuite pour les histoires de SAN.
Un seul LUN pour installer les VM d’un ESX ca marche sans problèmes, bien que moi j’installe plutôt les vm sur le serveur, surtout si ce sont des SSD.
Un même vmdk utilisé par plusieurs vm : où est le mal ? C’est juste une “image” d’un disque, c’est prévu pour. Et même si mal il y avait, on peut faire un raw device mapping sur un LUN et le partager entre plusieurs vm.

Ce dernier point nous amène à ça :

Comme un même LUN ou vmdk peut être partagé par plusieurs vm, c’est alors intéressant de faire un cluster. ESX sait aussi gérer les clusters de serveurs physiques. Quand on veut trois 9, ben on met de la redondance partout : après l’équilibrage fiabilité/finances, c’est une autre discussion.
Mais pour des besoins perso, pas besoin de cluster :s Si ca plante, ben on reboot quoi… Mais pour faire planter un ESX faut y aller franco aussi quand même !

Mais je vais être franc, j’ai déjà eu des problèmes avec ESX, de grosses emmerdes même, genre une vm corrompu et irrécupérable… et quand on a pas fait de snapshot ou de clone, ca fait encore plus mal, quand c’est de la prod, tu pleures. J’ai déjà pleuré, mais une seule fois.

ps : je connais vmware workstation, mais s’il veut dédier une tour pour faire un serveur, alors autant partir sur ESX
pps : oui, dans mes exemples seul Arch a fait un kernel panic (surprise ?) - eh oui, je peux pas blairer Arch, ou plutôt la partie zealot de sa communauté, qui empêche toute discussion intelligente lorsque l’on critique Linux… alors que ces critiques en question ont pour but de pointer les problèmes afin d’améliorer Linux !

ESX compliqué pour un débutant ! Va peut-être falloir tout lire avant de répondre, là, il va déjà avoir du mal à se sortir d’un autre OS que windows, pourquoi compliquer le tout avec une gestion multi-OS ? Je ne critique aucunement les arguments en faveur de la virtualisation quand les services commencent à se multiplier (comme j’ai dit, je suis moi même utilisateur, aussi bien sur le serveur team que mon serveur perso, même si les solutions sont différentes, dans un cas comme dans l’autre j’ai pas choisi au hasard, mais bien pour l’aspect isolation et maintenance).

Concernant l’argument de fiabilité, tout tient à la gestion du stockage, puisque de toute façon le reste peut péter qu’il y ait une seule machine ou plusieurs. Le seul souci à mon sens (mais qui peut être une qualité aussi, ça dépend du point de vue) c’est qu’il ne s’occupe absolument pas de gérer le stockage physique de base (par exemple, pas de possibilité de RAID logiciel ou quoi que ce soit d’autre, ce qui fait raler notamment chez OVH :D). Mais on parle de serveur perso, doc hébergé maison, et d’une seule machine, et pour un stockage déporté, faut un réseau solide, ce qui est rarement le cas des installations domestiques (quoique les dernières générations de box voient débarquer le gigabit en masse, manque plus que les jumbo frames pour optimiser le tout), et une deuxième machine qui fasse office de baie de stockage.

J’ai bien aimé la pique sur Arch (faut d’ailleurs que j’y remette mes mimines sur mon ancien portable, mais je sens que ça va péter bien vite, je sais pas pourquoi :D)

Bref, tout ça pour dire, pas la peine de faire peur avec les grands mots (virtualisation, houhou, pourquoi pas parler tout de suite de cloud privé, histoire d’être encore plus vague aux yeux de ce pauvre kemakiller qui doit déjà passer plus de temps à lire nos conseils et débats qu’à triturer son futur serveur :stuck_out_tongue:

pour info j’ai recyclée une neufbox4 sous openwrt, aujourd’hui le petit mips à 300Mhz épaulé par 16Mo de RAM supporte un serveur nfs, pxe, http, client bittorrent, proxy cache, ssh, dlna, …

Pas besoin d’un datacenter pour un serveur domestique hein… :pfff:

Bien sur et a quel prix ? :neutre:

Mais si c’est pas dit explicitement, je pense que kemakiller veut s’installer une petite machine a tout faire chez lui. Au depart, je voulais meme lui conseiller un Synology mais je me suis dit que si il avait deja le PC et qu’il avait quand meme un peu envie de mettre les mains dedans fallait pas le demotiver…

On est loin de tes grands discours un peu superficiels dans ce contexte sur les “trois 9”, “environnement de production convenable”, “cluster”, “redondance”, “equilibrage de charge”, etc
Et puis que kemakiller soit un debutant ou pas, le fait est que coller les 7 ou 8 services qu’il veut dans le meme OS sur la meme machine n’a absolument RIEN d’extraordinaire. Ce qu’il veut faire est tres courant et plutot pas mal meme.
Bref, pas besoin de monter un systeme professionnel pour ca…

Un des credo de linux est “Keep It Simple Stupid”…


[quote="lithium_1_1"] pour info j'ai recyclée une neufbox4 sous openwrt, aujourd'hui le petit mips à 300Mhz épaulé par 16Mo de RAM supporte un serveur nfs, pxe, http, client bittorrent, proxy cache, ssh, dlna, ...

Pas besoin d’un datacenter pour un serveur domestique hein… :pfff:
[/quote]

Quoi , t’as pas foutu de la virtualisation et un SAN pour ca ??? :ouch:

:MDR
Edité le 16/02/2013 à 10:45

et elle met à peine plus de temps qu’un PC à casser les clés WEP :smiley:
Edité le 16/02/2013 à 10:55

haaaaaannnn :o

ping.yang => Ca ne te parait pas un brin disproportionné ?

Il faut croire que si. :MDR

Par contre, c’est intéressant ton histoire de neufbox 4 sous openwrt. [:paysan]

Il va falloir que je m’intéresse a OpenWRT et voir sur quoi ça pourrait tourner. :slight_smile:
Edité le 16/02/2013 à 11:59

Elle est supportée que depuis backfire je crois, son controleur wifi parfois mal pris en charge (comme la mienne) causant une mauvaise transmission et des deconnexions sans explications, voir impossibilité de se connecter en tant que client, c’est completement aléatoire et sans explications. :s

Mais on peux lui en ajouter en usb ou cardbus, c’est mon cas, un ralink usb comme client wifi et le broadcom integré comme AP.

Ah et le modem adsl ainsi que le circuit téléphonie sont pas supportés, les leds que partiellement sous backfire et parfaitement sous Attitude Adjustment.

C’est très sympa à gérer et bricoler, son interface web d’admin luci est super et la config réseau même avancé (zones, qos, bridges, multiwan, tout ça, que du bonheur :D).

[spoiler]

xubuntu@ubuntu:~$ ssh root@10.42.1.1
root@10.42.1.1's password: 


BusyBox v1.19.4 (2012-10-12 15:09:57 UTC) built-in shell (ash)
Enter 'help' for a list of built-in commands.

  _______                     ________        __
 |       |.-----.-----.-----.|  |  |  |.----.|  |_
 |   -   ||  _  |  -__|     ||  |  |  ||   _||   _|
 |_______||   __|_____|__|__||________||__|  |____|
          |__| W I R E L E S S   F R E E D O M
 -----------------------------------------------------
 ATTITUDE ADJUSTMENT (Attitude Adjustment, r33883)
 -----------------------------------------------------
  * 1/4 oz Vodka      Pour all ingredients into mixing
  * 1/4 oz Gin        tin with ice, strain into glass.
  * 1/4 oz Amaretto
  * 1/4 oz Triple sec
  * 1/4 oz Peach schnapps
  * 1/4 oz Sour mix
  * 1 splash Cranberry juice
 -----------------------------------------------------
root@FlyBox:~# free
             total         used         free       shared      buffers
Mem:         29228        28172         1056            0         2428
-/+ buffers:              25744         3484
Swap:       131068          720       130348
root@FlyBox:~# uptime
 12:06:41 up 7 days, 18:32,  load average: 0.00, 0.14, 0.26
root@FlyBox:~# uname -a
Linux FlyBox 3.3.8 #2 Sat Oct 20 13:48:35 UTC 2012 mips GNU/Linux
root@FlyBox:~# df -h
Filesystem                Size      Used Available Use% Mounted on
rootfs                    5.1M      3.5M      1.6M  69% /
/dev/root                 1.8M      1.8M         0 100% /rom
tmpfs                    14.3M    196.0K     14.1M   1% /tmp
tmpfs                   512.0K         0    512.0K   0% /dev
/dev/mtdblock3            5.1M      3.5M      1.6M  69% /overlay
overlayfs:/overlay        5.1M      3.5M      1.6M  69% /
/dev/sda2                14.7G      6.6G      7.4G  47% /home

:icon_biggrin:[/spoiler]

Ok. :wink:

Je vais voir ce que je peux faire avec mon routeur Wifi Netgear WGR 614 v7 dans un premier temps. :wink:

J’arrête le HS ici, je créerai un topic si besoin. :ane:

“work in progress” pour le tiens, pas besoin d’ouvrir un topic donc ^^
wiki.openwrt.org…

Je pense que faire de la dérision genre “vas y installe un datacenter lol…” c’est d’un ridicule total.
ESX n’a rien de compliqué, quand je m’y suis mis c’était tellement intuitif que je n’ai quasiment pas jeté un oeil sur un manuel.
Ca commence même à en devenir du FUD… Je tiens tout de suite à dire que vmware ne me pait pas, j’aurais pu parler d’hyperv ou de kvm ou encore de xen !

Non, installer ESX (en fait une distro linux spécialisée virtualisation), qui est en fait tout bêtement un linux, pour faire tourner plusieurs vm, je ne trouve pas ca disproportionné du tout.
A toi de m’expliquer de tes propres mots, en quoi trouve tu l’installation d’ESX disproportionné ?

D’autant que si vous suivez le fil de la discussion :

Je rappelle que c’est KP2 qui a commencé à parler de haute dispo… de SAN et tout le reste :s Pourquoi ? Je l’ignore. Peut être qu’il pensait que si l’hyperviseur plantait, tout planterait (ce qui est le cas), mais les ingé de vmware y avait pensé… quand même !
Puis relis-moi aussi, je fais bien la différence :

Je ne vois pas pourquoi pour vous, ESX = serveur lame ou autre… c’est débile !
ESX ne fait pas tourner de gui, c’est un systeme super leger et c’est le but : la puissance du serveur est réservée aux vm.
Je crois que y’a une drôle d’interprétation de mes propos, où l’on essaie de me faire dire qu’il doit s’acheter 2 armoire 42U et la batterie de serveur+stockage qui va avec…
Donc pour mes

Moi j’ai commencé tout simple, puis chai pas quelqu’un a commencé à poser des questions

Je ne te suis vraiment pas. J’explique que ce n’est pas insurmontable, c’est juste une couche avant d’installer ses freenas, debian, etc… Que ca l’évitera de se cantonner à un seul OS (voire un NAS type synology, avec lequel il n’apprendra rien ou très peu sur linux). Et tu me parles de haute dispo, datacenter, what ? Reveil là, ESX c’est juste un Linux, c’est pas le système installé sur les cray de météo france !! Après, oui, c’est fait pour être installé sur des datacenters, mais pour du test, de l’étude ca peut s’installer sur un pc normal hein !

Quand on apprend Linux, je pense qu’il vaut mieux comprendre le plus tôt possible la jungle des distros, car c’est quelque chose de déroutant au départ. Et plutôt que ne fleurisse encore et encore des thread sur les forums du genre “Quelle distro pour mes besoins ?”, moi je lui dit “Essaie les et vois par toi même”. C’est bien plus enrichissant pour lui. La technologie vm, c’est accessible de nos jours, tout les gars de clubic ont des machines de gamer/compet qui sont largement capable de faire tourner tout ça. Y’a tellement de choses à comprendre et à apprendre que l’on ne sait plus par quel bout commencer, et je pense que c’est bien au départ de tester le plus de distros différente, et qu’une fois qu’on aura une idée de ce que chacune fait, de se lancer vraiment dans l’étude d’une distro en particulier. Plutôt que de l’embrouiller, je pense au contraire que ca lui aidera à mieux comprendre le système.

Mais l’intérêt de ce débat, sera peut être d’avoir répondu à ça :

Vous lui répondez, oui une seule distro peut faire tourner tout ça.
Moi je rebondis sur sa question, et lui dis qu’il peut faire tourner plusieurs OS sur une seule et même tour ! En fait, si on regarde les choses sous cet angle, je ne fais que rajouter une étape en plus à vos solutions - Et plutôt que de ne choisir qu’une seule de vos solution, un hyperviseur lui “facilitera la vie” pour toute les tester.

  1. Parce que ESX n’est pas indispensable dans ce cas, les OS moderne qu’ils s’agissent de GNU / Linux ou Windows (pour les plus connus) sont capables de gérer plusieurs tâches à la fois, il n’est acunement nécessaire de recourir à une virtualisation.

De plus, la virtualisation avec ESX demandera un processeur avec accélération VT-X (ou équivalent), s’il veut recycler une machine ancienne ça peut coincer.

Je doute que ESX puisse tourner sur une machine avec 16 MO et un CPU @ 300MHz de type MIPS (cf le message de Lithium).

  1. Il en a parlé en dérision, parce que tu argumentais que ESX permettait d’avoir des machines virtuelles indépendantes (ce qui est vrai, mais un OS moderne - type GNU/Linux, ou Windows bien configuré) qui plante totalement ça reste assez rare, donc il reste ra un maillon faible : Le matériel sur lequel ça tourne, du coup pour éviter la “faiblesse à ce niveau”, il faut se tourner vers du matériel redondant. :neutre:

C’est bien de proposer une solution comme ESX, mais dans ce cas, oui, ça me semble disproportionné.
Un exemple tout bête : J’ai utilisé pendant des années une machine avec un Athlon 2400+ et 1 GO de ram, sans rencontrer le moindre problème de plantage de l’OS ou autre, machine qui hébergeait un serveur Apache / MySql pour bricoler quelques pages, un serveur SSH, etc …

D’ailleurs, je vois aussi une autre raison pour ne pas partir sur de l’ESX : Plusieurs machines (virtuelles ou non) => Maintenance multipliée par le nombre de machines … :neutre:
Autant partir sur un OS, pour apprendre, ce sera plus simple.

Après, chacun voit midi à sa porte, mais il faut quand même rester dans un système qui ne sera pas une usine à gaz. :wink: