Forum Clubic

Assermentation

Bonjour les amis,

Pour une fois je ne vais pas vous faire fermenter mais parler d’assermentation!

Quels sont en grandes lignes, les métiers qui peuvent être assermentés et comment cela se passe-t-il? Je veux dire par là, comment l’assermentation est accordée, tribunaux, tribunal de commerce, etc…

Je vous pose cette question car j’ai eu une demande dans le cadre de mon métier (IT manager) si j’étais assermenté, apparement, en au Belgikistan du moins, ça n’a pas l’air d’exister…

De plus, cette assermentation, serait-elle valable dans toute la communauté Européenne?

Merci pour les lumières, je vous laisse fermenter en attentand :lol: :lol: :lol:

J’espère que ça ne sera pas mon énième zero reply topic :paf: [:shy]

Merci encore :ane:

Merci coconico :ane:

Tu sauves mon honneur :paf:

D’après toutes les infos que j’ai pu glaner, il me semble que la profession de gestionnaire informatique n’est pas assermentable, du moins pas chez nous.

Peux-t-on parler d’assermentation si c’est une clause contractuelle par exemple? Je pense que non…

Dans quelle cadre cette demande nécessitant une assermentation a-t-elle eu lieu ? Pour une expertise ? Ca ne peut pas être une clause contractuel effectivement, du moins pas entre ton patron et toi, mais entre l’Etat et toi.
Edité le 21/01/2009 à 13:13

Bonjour Shezario,

Ce sera en fait une demande d’une entreprise pour effectuer une sorte d’audit et que les résultats obtenus aient une valeure juridique, c’est ce que j’en déduis.

il est assez r’monté, n’en rajoute pas :o

[:skyos]

Sans cela, pas de valeur juridique ou alors tellement faible qu’elle en devient ridicule. Par exemple si tu attestes sur l’honneur avoir fait un audit de qualité, dans la mesure de tes compétences professionnelles, la valeur juridique en tant que tel d’une attestation sur l’honneur est presque le degré zéro de la preuve d’une part, et en plus n’ayant a priori pas le grade d’expert judiciaire ou de contrôleur fiscal, l’audit n’aurait qu’une valeur extrêmement réduite. A la rigueur ça pourra faire rire un tribunal en cas de litige. Et ça, ça fait toujours plaisir comme attention.
Edité le 21/01/2009 à 13:47

Non mais, me prendre pour un vendeur d’Hot dog! :grrr:

Attend que je t’enfile un hot dog là où je pense :paf: :lol: :lol: :lol:

:ane:

Bon je viens de passer quelques coups de fils supplémentaires sans pour qu’on ne puisse me fournir le moindre indice, j’en déduis que la boîte me demande un truc qui n’existe tout simplement pas! :grrr:

Ils devraient surtout se payer un juriste…

bin d’après eux, c’est sur le conseil de leur juriste qu’ils le demandent, du coup j’ai contacté leur juriste pour leur demander s’il n’y a confusion de terme comme le souligne la vachette :ane:

oui parce que j’aime bien quand tu dis “valeur juridique tellement faible”… y’a des degrés? “valeur juridique niveau 10”? :smiley:

Il y a des différences entre les preuves. Par exemple il y a les preuves irréfragables et les autres. Les irréfragables ne pouvant être remises en causes. Les autres faisant fois jusqu’à inscription de faux.

A la fac un cours d’un semestre est consacré au droit de la preuve. Et il y a de quoi faire.

Mes excuses, je suis pénaliste :ane:

Pour ceux que cela intéresse, un tour d’horizon de la question de la preuve en droit civil..

alors cause donc de preuves, pas de “valeur juridique faible”, ça veut rien dire ! :smiley:
mes excuses, je suis … heu… ouais j’ai pas d’spécialisation en fait :o

sinon pour moi l’assermentation, ça renvoie à un métier qui implique des responsabilités dans le sens où l’on connait des parts intimes mais importantes de la vie des personnes, ou dans le sens où l’on a du pouvoir sur ces personnes que l’on est amené à cotoyer.

bref médecins, magistrats, et quelques autres professions méconnues mais avec tout autant de pouvoir…

c’est ce à quoi je pense lorsque j’entends ce mot. J’vois pas trop pourquoi un informaticien devrait être assermenté? au pire une clause de “discrétion” toussa :neutre: mais ça reste contractuel…

Les informaticiens ont du pouvoir entre les mains [:devil4]

Blague mise à part : Effectivement comme dit l’ex bête à poil, à part un papier certifiant que l’on travail sous le secret professionnel et qu’aucune information entrée en contact avec notre travail ne doit sortir des dits bureau, je vois pas le principe de se faire assermenté (à moins de travailler dans un domaine extrêmement sensible.)

C’est sûr que les admin réseaux de grosses boîtes ont un pouvoir insoupçonné entre les mains

J’ai dû intervenir justement pour élucider des doutes et ils ont été sur le cul ce que je leur ai sorti et ce sans avoir reçu le moindre mot de passe car ils ne connaissaient pas les codes et ne pouvant pas mettre l’admin dans la confidentialité (vous voyez le tableau) fallait donc éplucher sans laisser la moindre trace sur le réseau, entre dans chaques serveurs, il y en avait 14. Je leur ai un peu ouvert les yeux que même très bien protègé, il y a toujours possiblité de faire quelque chose, d’autant plus si on a accès à une seule machine, ça suffit.

Dans mon cas, ils ont été tellement sur le cul qu’ils ont un peu peur que dans le futur je leur pompe des infos je suppose, d’où la question j’imagine.

Mais bon, le résultat des courses est qu’un admin réseau n’est pas assermentable, du moins pas dans le sens qu’on l’entend pour des fonctions publiques.

Merci encore pour toutes vos infos, elles sont très intéressantes

De plus d’une fois que tu as l’accès physique à la machine, rien n’est vraiment pas bien compliqué… Mais c’est vrai que des fois pour faire flipper les gens, c’est drôle :paf:

Coconico

Merci encore pour ces précisions et en effet, ça doit être plus un protocole passé avec la boîte que d’une assermentation officielle prononcée par un tribunal, car ça n’a pas du tout l’air d’exister

Apap
C’est clair que pour faire passer des nuits blanches à certains, c’est radical :lol: :lol: :lol:

Bonjour, pour être fonctionnaire il faut être assermenté. Cela se passe au tribunal devant un juge (très impressionnant quand on a 18 ans,44 ans déjà :ouch:!)
D’autre métier dans les transports sont assermentés comme les contrôleurs.

C’était façon de parler, mais dans le cas d’audit de sécurité pour des entreprises, tu en à l’autorisation et tu as des papiers signés qui défini ton cahier des charges :jap:

Ce qu’y ne les empêche pas d’être surpris de temps en temps de ce que tu peux découvrir ou jusqu’où tu peux aller :oui:

[h1]Par contre, je suis un ancien militaire, et j’ai en son temps prêté serment pour devenir gradé dans mon Pays selon une formule bien établie et en tenant le drapeau de la main gauche et en faisant un certain signe de la main droite. Je me demande toujours si ce serment a une valeur légale dans mon pays?