Forum Clubic

Alimentation corsair ax760i

* Corsair AX760i
[Photo supprimée]

Config de test
Asus P7P55D LE / Core i5 760 (2,8GHz) / 8 Gio RAM
Geforce 210
2xHDD 7200rpm (Samsung HD501LJ / Seagate ST31000528AS)
2xSSD (OCZ vertex2 60GB / Samsung 840 120GB)
Aucune carte fille ni lecteur optique
USB : lecteur cartes flash + hub usb possédant sa propre alim.

Alim d’origine : Antec earthwatts EA-500D - 500W

OS : Ubuntu 13.10

Présentation

Corsair propose pas moins de 6 gammes d’alimentation pour PC, le modèle testé fait partie de la gamme la plus haute, la série AX.
Il s’agit du modèle le moins puissant de la série… 760W! Et dans sa déclinaison ‘i’, rajoutant une couche d’électronique censée amener un surplus de stabilité, ainsi que la fonctionnalité Corsair link permettant une surveillance des tensions et températures depuis l’O/S.

Certifiée ‘80 Plus Platinium’, son rendement doit donc excéder les 90% (plus précisément et en fonction de la charge, 90%@20%, 94%@50%, 91%@100%)

Enfin c’est une alimentation modulaire, donc avec des câbles déconnectables, évitant d’encombrer inutilement le boîtier.

Qualité perçue

Dès le déballage, on perçoit tout de suite la volonté de Corsair de placer son produit sur le segment haut de gamme : housse aspect velours pour l’alim (parfaitement inutile à l’usage), trousse pour les câbles, câble d’alimentation en 1,5mm² (généralement c’est du 0,75mm²), poids de l’alim…

[Photo supprimée]
[Photo supprimée]

Je ne résiste pas à l’envie d’ouvrir le boîtier de cette alim, histoire de mieux se rendre compte de la qualité de fabrication, tant pis pour la garantie.
En comparaison d’une alimentation classique, les circuits semblent de meilleure qualité, l’assemblage mécanique inspire confiance, et au vu du nombre de composants, le tarif de cette alimentation se justifie par sa complexité.
Le ventilateur est un 120mm, et une plaque vient bloquer la moitié du ventilateur, probablement pour forcer un flux d’air balayant tous les composants

[Photo supprimée]
[Photo supprimée]

Installation

Après avoir choisi les câbles nécessaires à ma config, l’installation se déroule sans encombre.
Quelques remarques tout de même :

  • Les câbles alimentant la carte mère sont trop long dans mon cas, laissant une grande boucle dans le boitier.
  • Les fils sont tous noirs. Aucun risque de se tromper, tous les connecteurs sont détrompés. Mais pour le bidouilleur, il est perturbant de ne plus savoir quel fil mettre à la masse pour forcer le démarrage de l’alim, ou sur quels fils se greffer pour alimenter un ventilateur sans connecteur…

Concernant la fonctionnalité corsair link, il faut utiliser le petit dongle livré et un câble spécifique. le dongle se branche sur un connecteur USB interne (prise 9 broches sur la carte mère)
[Photo supprimée]

Mise en marche

Les premières secondes, le ventilateur tourne à plein régime. Puis… plus rien. Comme promis sur la fiche produit, en dessous d’une certaine charge, le ventilateur ne tourne pas.
En effet, c’est un premier avantage d’une alimentation à fort rendement, elle chauffe tellement peu qu’elle se passe de ventilation forcée à faible charge.

Test de charge

Afin de mesurer le rendement en charge maximale, et le comportement de la ventilation, la config a été soumise en simultané à un benchmark opengl
www.geeks3d.com…
et CPU (‘stress’ sous linux)
Même après une dizaine de minutes, le ventilateur de l’alimentation ne tournait toujours pas! 0dB!!

Mesure de consommation électrique

A l’aide d’un wattmètre, le puissance à la prise a été mesurée avec l’alimentation d’origine et l’AX760i, au repos (IDLE) et en charge (CPU+GPU).

[Photo supprimée]

L’investissement dans une telle alimentation dans le seul but de réduire les coûts en électricité n’est néanmoins pas rentable. 1W 24/365 coûte environ 1€/an. Si on retient l’hypothèse de 10W d’écart, et d’une différence de prix de 150€, il faudrait 15 ans pour rentabiliser l’investissement…

Corsair link
Le logiciel livré par Corsair ne fonctionne que sous windows. Comme il s’agit d’un périphérique USB, j’ai tenté l’installation du logiciel dans une machine virtuelle windows XP, en veillant à bien lier le périphérique USB à la machine virtuelle.
L’installation se déroule sans problème, windows détecte et installe correctement les drivers, le logiciel se lance… mais ne détecte rien, je n’ai donc pas pu tester cette fonctionnalité.

MàJ : J’ai testé depuis un boot windows 7 natif, ce coup ci l’application Corsair Link fonctionne sans soucis.
[Photo supprimée]
Outre les mesures de l’alimentation, l’application remonte les températures CPU/GPU/HDD/SSD.
Concernant l’alimentation, les informations sont riches : tension/intensité/puissance d’entrée, tension/intensité des rails 3.3/5/12V, rendement, température, régime du ventilateur, etc…
Le problème est que certaines valeurs ne semblent pas cohérentes. Du côté des tensions, températures, et régime, cela semble bon. En revanche, rendement, intensités, puissances semblent farfelus.
Les intensités de sorties sont bloquées sur 0A. Le rendement est constant à 99%, alors que Corsair annonce un rendement <92% à ce niveau de charge.
La puissance d’entrée est totalement incohérente avec la mesure au wattmètre. Or ce même wattmètre a toujours affiché des valeurs cohérentes avec les puissances électriques des appareils testés.

Gageons qu’il s’agit d’un problème logiciel, peut être non détecté lors des tests en 110/115V, que Corsair ne tardera pas à corriger.

Mesure de rendement réel à faible charge
La norme 80 Plus spécifie un rendement minimal pour trois taux de charge : 20, 50, et 100% (Sauf le niveau titanium qui descend à 10%).
Or il se trouve qu’une config typée bureautique consomme de l’ordre d’une trentaine de watts au repos (la config testée sans les disques durs), soit une charge de l’ordre de 5%. Et à ces niveaux de charge, le rendement est réputé en chute.
C’est ce que j’ai mesuré, en alimentant deux ampoules 12V (type automobile), et en mesurant d’une part la tension réelle, et d’autre part l’intensité. Le produit des deux donne la puissance, le rapport de cette puissance de sortie avec la puissance à la prise donne le rendement.

[Photo supprimée]

Plusieurs remarques :
On est bien en dessous des 90% de la norme 80 Plus platinium. L’alimentation Antec, qui n’est pas certifiée 80 Plus, s’en tire aussi bien. En revanche l’alimentation premier prix est nettement en retrait.
L’alimentation Corsair AX760i est celle dont la tension est la plus proche de la cible. Ce n’est pas indiqué dans le tableau, mais c’est aussi celle dont l’écart entre tension à vide et tension sous charge est la plus faible. Alors que les deux autres alimentation ont un écart de l’ordre de 0,5V, l’alimentation Corsair ne bouge pas d’un iota.

Conclusion

L’AX760i mérite elle sont positionnement haut de gamme? Assurément!

La tarif est il justifié? Bien que n’ayant pas dépassé les 20% de charge, au vu de la qualité de fabrication, oui!

Une alimentation de 760W est elle utile quand on ne possède pas de GPU ‘lourd’? La réponse est nettement moins évidente.
Si la condition pour avoir une alimentation silencieuse est de rester sous les 20% de charge, alors oui cela peut se justifier.
Mais si les fabricants pouvaient proposer des alimentations de puissance maximale beaucoup plus faible (250W) avec un rendement tout aussi élevé (>90%), un refroidissement sur-dimensionné et régulé, cela suffirait pour tous les non-gamers qui veulent une alimentation de qualité.
La question est de savoir si une telle alimentation coûterait moins cher?

Tu as déjà posté :heink:

euh oui, c’est une demande de raphaël…

Oui, c’est normal. :slight_smile:

Il a été décidé que chaque testeur devait faire un sujet séparé.

J’avais au début créé un sujet pour la AX760 et un pour la AX760i pour rassembler les sujets, ne sachant pas quelle serait la décision finale. :wink:

Ok.