Forum Clubic

Commentaires : Les transactions en Bitcoin représentent les deux tiers de la consommation énergétique des cryptomonnaies (page 2)

le minage POW évite le gaspillage d’énergie en convertissant en un actif numérique transférable/réutilisable des surproductions d’énergies, qui sont une réalité (notamment avec l’hydroélectrique)

il y a extrêmement peu de surproductions réelles, je veux dire des surproductions « fatales », de celles qui n’ont aucune valeur.

Non, c’est seulement que le minage est un tel gouffre énergétique que pour survivre, un mineur doit fatalement acheter le jus le moins cher possible (ou le voler, ce qui de rumeurs- que je juge crédible- est le gros du truc en chine notamment) , résultat il achète son jus au meilleur cours, ce qu’on nomme très improprement « surproduction » et qui sont en fait des productions en « heures creuses » pour faire court.

Le pire, c’est qu’un seul hash d’un seul proc’ est tout à fait valable pour compléter un bloc. On crée donc des Tera-version de ce hash juste pour « montrer qu’on a la plus grosse » et valider le « consensus » c’est absurde.
C’est absurde et c’est hyper lent ! ce qui empêche d’ailelurs la BC de servir de registre pour des transactions temps réel (énergie, flux de matières etc…)

C’est automatique, C’est safe, ok, ça permet à quiconque de tenter d’en faire un, ok mais c’est énergétiquement, en ressource, en investissement informatique absurde.

Dans tout autre projet informatique on met en commun des ressources et de l’énergie pour créer de la « vraie » information ou créer du vrai stockage distribuer, là on fait l’inverse :

on distribue une seule information et on met en compétition des millions (des milliards) de calculs tous valables pour en choisir un.
Et ça vient du fait que c’est juste la toute première preuve automatique qu’on a imaginé.

Je te conseille deux liens avant de camper sur tes positions :

Et surtout le rapport sénatorial, issue de trois études assez béton sur la question, qui sont sourcées en pied de doc :
https://www.senat.fr/rap/r17-584/r17-5849.html

qui permet de balayer un peu l’idée reçue « le Pos c’est moins sûr » … ce moins sûr n’est qu’une théorie inatteignable dans les faits, et qui dévaluerait immédiatement l’investissement absolument considérable qu’on y aurait mis… donc quel intérêt ?

Tu y découvriras aussi toutes les autres proofs possibles, en partie théoriques.

Enfin pour conclure, il existe des crypto et blockchain tellement économiques qu’on peut s’en servir pour trader… de l’énergie !
je m’intéresse particulièrement au couple IOTA/TANGLE qui n’a virtuellement aucune consommation.

Dans un monde contraint en énergie, tu devrais t’ouvrir l’esprit là dessus, dans tous les domaines nous devons optimiser nos dépenses énergétiques, pas les exploser, encore moins quand nous avons des alternatives.

le POS n’a pas prouvé qu’il était aussi sécurisé et vecteur de décentralisation que le POW. de plus l’utilisation des énergies autrement perdues pour en faire quelque chose d’utile est juste capital, nous avons besoin de ce mécanisme. nous n’avons pas besoin de POW sur plus d’une blockchain, le bitcoin en POW suffit. plus le consensus bitcoin maintient le POW en place pendant longtemps, plus je suis convaincu qu’il s’agit de la solution la plus efficiente.
la difficulté qu’a ethereum à passer de la POW à la POS est révélatrice. cela dit j’espère qu’ils réussiront.

je pense que dans le futur, on minera en POW dans l’espace, on a un soleil qui délivre une quantité d’énergie astronomique naturellement (vert pour le coup) dans un environnement très froid, donc autant en profiter.

il n’a posé aucun problème pour l’instant !

de plus l’utilisation des énergies autrement perdues pour en faire quelque chose d’utile est juste capital,

Encore une fois : il y a très peu d’énergies perdues « fatales », et stocker ces énergies est autrement plus intelligent que de les « cramer » en hash

je pense que dans le futur, on minera en POW dans l’espace, on a un soleil qui délivre une quantité d’énergie astronomique naturellement
Non mais j’espère que tu te rends compte de l’abbération de ce que tu e dis là :wink:
j’espère bien que si on met en place une telle usine à gaz, se sera pour autre chose que miner du BC !

où est la démonstration mathématique que le POS est aussi sécurisé et décentralisé que le POW? cette démonstration doit être visible et discutée par des experts sur github ou sur la mailing list officielle par des membres actifs en terme de participation aux commits. il faut faire preuve de bon sens dans ce milieu. je croirais à la POS le jour où le consensus des cryptographes est à la POS.

en ce qui concerne le stockage, je crois que vous n’avez pas saisi le fond du problème: il est impossible de stocker l’énergie sans rien perdre dans le temps.

aberration, pourquoi? vraiment décevant, je vous ai apporté au dessus des arguments réalistes pour le POW, il n’y a pas grand chose à ajouter.

l’inverse est valable : il y a bien des preuves de collisions en POW , ou est la démonstration mathématique que la POW est supérieure à la POW pour ce risque ?

Les tauliers du consensus sont juges et parties : ils ne vont pas lâcher leurs gigantesques fermes qui leur rapportent 150 000 euros à chaque hash remporté pour te faire plaisir ou pour la beauté des maths.

Par contre Ripple et Ethereum sont soit basés, soit en train de passer sur autre chose que le POW, et quand on suit les échanges, on a pas vraiment l’impression d’assister à des propos de demeurés, ça semble au contraire bien plus long terme et réfléchi.
les ambitions notamment pour Ethereum sont grandes, plus larges que la BC/POW du BC :

Et pour Ripple :