Forum Clubic

Commentaires : Les data centers ne seraient pas les gouffres énergétiques que l'on pensait (page 2)

J’allais écrire un commentaire mais j’aurais dit mot pour mot quasiment la même chose. Merci de comprendre les enjeux :slight_smile:

Hello,

En Finlande Google utilise le fond de l’eau de mer pour rafraichir leur datacenter, pas l’air ambiant :slight_smile:

Demande aux auteurs:

Eric Masanet1,2, Arman Shehabi3, Nuoa Lei1, Sarah Smith3, Jonathan Koomey4
1McCormick School of Engineering and Applied Science, Northwestern University, Evanston, IL, USA.
2Bren School of Environmental Science and Management, University of California, Santa Barbara, CA, USA.
3Energy Technologies Area, Lawrence Berkeley National Laboratory, Berkeley, CA, USA.
4Koomey Analytics, Burlingame, CA, USA.
Email: eric.masanet@northwestern.edu

J’ai suivi la source de clubic: Forbes, et j’ai suivi la source de Forbes et voilà.

Je n’ai pas parlé de « l’air ambiant ». Dans l’article de ZDNET -en Français- dont je donne le lien, on lit texto: « La particularité de ce datacenter bâti en 2011 après reconversion d’une ancienne usine de papier : être équipé d’un système de refroidissement à l’eau de mer. »

J’ai extrapolé de ta phrase « datacenters dans les pays froids ». Alors si tu ne parles pas d’air ambiant, quel est l’avantage sur la consommation du refroidissement de s’implanter dans un pays froid?

Si les datas center s’autoalimentent en energie propre, c’est de l’energie qui polluent pratiquement pas !!!

Ici dans le monde informatique on parle du même investissement https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-un-datacenter-google-refroidi-a-l-air-finlandais-34666.html
« En effet, en Finlande la température annuelle moyenne au sud du pays est d’environ 5 degrés, et au nord de -2 degrés. L’air froid devrait donc contribuer au refroidissement du centre de données. De plus, l’eau de mer servira également de liquide de refroidissement - une eau dont la température en hiver est souvent négative. » Donc il s’agit bien des avantages (Air et eau) d’un PAYS FROID. Ils n’ont pas été mettre leur data center à HONOLULU. C clair ?

1 J'aime

My bad, j’ai mal lu ta 1ère réponse et tu précisais bien que l’avantage était dû à l’eau de mer et donc sa température car on doit s’y baigner qu’après un sauna :smiley:

Pour contre balancer un peu tes dire, je prends juste Google en exemple, ce n’est pas non plus la course effrénée aux pays froids. Il n’y a qu’un site en Finlande à Hamina:

C’est là que le gain s’est fait ces 10 dernières années, en diminuant la part de l’énergie utilisée pour refroidir les appareils informatiques par 2. Tu peux observer la courbe de leur PUE totale:

Tous les datacenters ont amélioré leur PUE, du coup je me demande quelle part représente le gain dû à l’implantation des datacenters en dans les pays nordiques comparé s’ils avaient ouvert des datacenters à coté des existants. Comme le PUE a diminué fortement partout en 10 ans le gain serait tout aussi bon.

Genre les lobbyistes financeurs vont mettre leur nom en bas… quelle bonne blague
Passionnant que tout marche comme escroqueries

Merci pour ces infos. La carte des datacenters de Google notamment est très intéressante. Remarquons quand même qu’aucun d’entre eux n’est situé dans des zones chaudes. L’Amérique du nord et l’Europe du nord en abritent la presque totalité. (rien dans les États du Sud US ou l’Europe du sud, ni en Australie) La localisation joue certainement aussi un rôle dans l’amélioration du PUE.

Oui, c’est ce que précise les auteurs de la nouvelle étude quand ils évoquent les études précédentes : « les auteurs précédents ont extrapolé la consommation d’énergie à partir de la demande de données sans tenir compte des gains d’efficacité simultanés […]. Leurs prévisions ont souffert d’un manque d’informations « ascendantes » sur les types de centres de données, leurs emplacements, l’équipement et les tendances en matière d’efficacité énergétique ». :slight_smile:

La seule énergie verte, c’est celle qu’on n’utilise pas. Les énergies renouvelables actuelles il faut dépenser de l’énergie et des matières pour les construire et il faut leur adjoindre d’autres énergies quand elles sont insuffisantes (c’est à dire souvent).

Là tu redéfinies le terme avec tes convictions mais d’après le Larousse l’énergie verte (propre/renouvable) est:
https://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/énergie_renouvelable/87381

Depuis quand le Larousse fait-il autorité au niveau des lois de la physique ? :wink:

Juste du vocabulaire :stuck_out_tongue:

Eh bien l’énergie c’est de la physique, pas du vocabulaire.

Énergie oui, verte oui mais « énergie verte » non, c’est un terme inventé pour définir une énergie précise. Tu veux juste hacker le terme :slight_smile:
Si tu chauffes ta maison au bois mais que le bois pousse plus vite que tu ne le coupes c’est de l’énergie verte.

Énergie renouvelable ne sont pas la même chose. Renouvelable… ben ça veut dire que ça se renouvelle. Énergie verte, ça laisse entendre que ça n’aurait pas d’effets négatifs sur la planète, ce qui n’existe pas.

Prenons comme exemple Shadow PC : comme tu le dis, les serveurs tournent H24. Plus ils auront d’utilisateurs, plus ils auront besoin d’énormes machines, ainsi que des climatiseurs nécessaires à refroidir tout ça (tout en rejetant le triple de chaleur à l’autre bout).

Un PC personnel, lui n’est pas constamment allumé, se refroidit simplement à l’air ambiant, et est généralement recyclé en étant revendu/offert/upgradé.

Bref, plus les mœurs transitent vers l’abandon des choses possédées chez sois pour utiliser à la places des services en cloud, (jeux, stream, ordinateurs à distance, musique, etc), plus l’impact écologique est terrible. À une époque où prendre l’avion commence à être considéré comme « honteux » dans les milieux écologistes, que dire de tout ces services en cloud qui ont dépassé l’aviation et sa responsabilité dans 8% du réchauffement climatique ?

En faite c’était juste une pensée.