Forum Clubic

Commentaires : Volkswagen compare ses électriques et ses thermiques : le prix au kilomètre est sans appel (page 5)

en plus c’est bien beau leur tableau de comparaison , mais faut compter la différence de prix entre un diesel et une électrique . et dit en passant il faut 4000 litre d’eau pour fabriquer une batterie , mais c’est peut être un détail !

100% d’accord mais le problème d’une étude à 500 000kms c’est qu’il faudrait déjà qu’un VE les atteignent un jour sans vouloir être pessimiste. Perso je suis plus proche des 35 000kms/ans et jusqu’à présent, aucune étude n’a encore amené la preuve qu’un VE soit plus rentable qu’un diesel au-delà de 20 000kms/ans. Au final on est encore sur le détournement d’une étude sérieuse mais incomplète pour servir les intérêts d’une grosse multinationales.

Et ils oublient un peu trop vite qu’avec sa politique de sortie du nucléaire (sans solution durable) l’Allemagne quand elle ne peut pas (et donc ne pourra plus) acheter l’électricité « nucléaire » produite par la France, démarre des centrales à gaz, charbon et/ou pétrole. Sans parler du fait comme certains le souligne qu’actuellement on ne peut recycler que 20% d’une batterie autre que les batteries au plomb qui sont elles recyclables à près de 90% selon les procédures utiliser.

Euh non. Les batteries lithium sont quasi 100% recyclables aujourd’hui (plus de 90% en tout cas, comme ça a encore été rappelé ici hier : Que va-t-on faire de toutes ces batteries ? Le secteur auto face au challenge du recyclage d'ici à 2030 ).

1 J'aime

Pourquoi un VE ne tiendrait pas 500000km? Un moteur thermique est bien plus complexe et délicat et il est conçu pour tenir entre 300000km et 400000km selon les constructeurs avec lesquels j’ai travaillé, Et dans les faits il y a pas mal de véhicules bien entretenus qui dépassent ça…
Les VE sont conçus pour les même kilométrages, batterie comprise, donc pourquoi pas.
Pour le cout d’utilisation d’un VE, dans mon cas (certes particulier), la Zoe était largement plus avantageuse économiquement que la Clio diesel qu’elle a remplacé et ses 4.2 L/100 de moyenne (urbain + péri-urbain).
Pour le « détournement » de l’étude, bien sur que le marketing est là pour mettre en avant ce qui arrange! :stuck_out_tongue:

2 J'aime

Dans un futur proche l’on ne pourra plus charger sa voiture à la maison.
Le prix à la « pompe » de l’électricité ne sera pas le même qu’à la maison.

Non, on ne nous interdira pas de charger à la maison. Pour la simple et bonne raison que ça sera nécessaire pour les besoins du réseau électrique d’avoir un maximum de voitures branchées, pour adapter la demande d’énergie sur le réseau à la production, ce qui ne sera pas possible si on ne se recharge que « à la pompe ».

Le tout dernier rapport d’RTE sur les scénarios à venir pour la production d’électricité à l’horizon 2050 table sur la disponibilité « permanente » d’au moins 1.1 million de VE connectés au réseau et supportant le V2G (ie qui permettent de rendre de l’électricité au réseau s’il y a un pic de consommation), de tels chiffres ne pourront être atteint que si les gens peuvent charger là où ils stationnent leur voiture quand ils sont à domicile.

De même pour le réseau la charge lente est largement préférable à la charge ultra-rapide. Ça permet d’avoir une demande plus stable et prévisible. Or la charge lente, ça ne peut se faire quasiment qu’à domicile ou sur le lieu de travail. Et le réseau préfère aussi une charge nocturne, quand la demande d’électricité est plus faible, plutôt qu’une charge diurne (il y a même déjà des abonnements électrique à destination des propriétaires de VE avec un tarif réduit la nuit, encore plus réduit que le tarif heures-creuses). Or on va pas se lever à 4h du matin pour aller à la pompe…