Forum Clubic

Commentaires : Tous surveillés - 7 milliards de suspects : le documentaire de Arte à voir absolument (page 3)

On va arrêter la mauvaise foi intellectuelle ce serait bien non ? Si votre parade rhétorique consiste simplement à tomber dans l’utra-relativisme (« les chercheurs de quoi au juste » … qu’est-ce qu’une information, etc …) je ne vois pas trop l’intérêt de débattre avec vous désolé.

Les sources ? Les 2 noms des chercheurs cités plus haut n’en sont pas peut-être ? Et tenter de me donner une fausse leçon de taxinomie via wiktionary n’apporte rien à la solidité ni à la crédibilité de votre propos… Vous ne m’avez pas démontré l’invalidité des sources citées, ni en quoi elles posaient problème ( je suis tout ouïe, cela dit sans aucune animosité, sincèrement)

J’intervenais pour dire que l’argument réfutatoire par la notion de complotisme était utilisée par les idiots utiles du systèmes ( cf l’excellent article https://www.monde-diplomatique.fr/2017/10/LORDON/57960).

1 J'aime

Mais de quelles sources ?
De quoi ont parle là ?

Tu balances des noms comme ça, sans rapport avec ce qu’il y a au-dessus et tu viens me parler de mes sources, c’est une blague ?

Me surveiller, faut voir, à moins ces conditions (à réfléchir à plusieurs) :

  • ça reste dans une bulle en France par exemple
  • ça ne sert pas des intérêt financier
  • ça ne soit pas intrusif
  • si je suis surveillé, mes surveillants doivent être également surveillés de la même manière

De toute façon, on ne fait rien pour :

  • ne pas avoir à être surveillé
  • ne pas être surveillé

Au lieu de se plaindre, soit on cherche des moyens de prouver que ça n’est pas une solution, soit on contourne le plus légalement possible cette oppression.

Il faut remarquer qu’on n’agit pas de la même manière quand on sait qu’on est surveillé…
A quoi bon surveiller, une population endormie (par des jeux/porn/divertissement/sport/médocs) ?

Au lieu de financer des solutions de surveillance, ce serait peut être mieux de faire en sorte que les organismes terroristes* ne soient plus financés.
Ce serait bien, une enquête pour savoir d’où viennent les armes, les munitions, qui radicalise qui, etc…

De toutes ces caméras découlera une autre forme de flicage (qui a déjà commencé me semble-t-il) : au lieu d’envoyer des flics, des drônes pourraient être envoyés. Au lieu d’une note sociale interdisant certains accès, cette note pourrait faire office de salaire (#blackmirror)

Maintenant, voyons le bon côté d’une telle technologie : elle peut - via la détection des micro-expressions - détecter les menteurs.

Par analyse du comportement, au vu des données massives, une maladie pourraient être détectée en avance de phase.

Dans le reportage, le savant fou, dit que ça aurait pu empêcher les gilets-jaunes,
mais ça aurait pu aussi les aider : si cette IA (ML) découvre un malaise social, elle peut tenter de rééquilibrer les écarts économico-sociaux (#the flares) …
enfin, une fois cette guerre finie (dans le cyberespace, elle a commence depuis 2008 (finfisher)) il se pourrait qu’on y trouve du bon dans tout ça…
seulement, l’éthique va devoir affronter la politique, parceque pour le moment l’un ne semble pas aller dans le même sens que l’autre…