Forum Clubic

Commentaires : Spotify part à la chasse aux amis qui partagent un compte Famille

Des utilisateurs américains et allemands d’un compte Spotify Famille ont reçu un email provenant de Spotify leur demandant de renseigner leurs coordonnées GPS.

Il faut avouer que c’est lamentable de la part de Spotify.
Par exemple, j’ai pris un abonnement familiale il y a un moment déjà, partagé entre moi, mon épouse et mes 4 enfants.
Ma fille de 18 ans vient de partir faire ses études et ne vit donc plus chez nous, mais nous l’assumons toujours. Cela veut-il dire que nous devons prendre un autre abonnement premium pour ma fille?

Si jamais j’avais à vivre cela, personnellement je changerai de crèmerie (Deezer ou Youtube Music), car vous êtes dans un cas bien légitime.

Mes collocs ne sont pas de ma famille.
Prévenez aussi Netflix : on regarde des séries dans le salon.

Qu’ils me jettent de mon abonnement famille qu’on partage à 2 avec mon voisin, ils vont passer de 15€/mois à 2x0€/mois

Je vois que nous sommes tous d’accord. Ce qui risque d’arriver à Spotify, c’est effectivement de passer de 15€/mois à 5x0/mois.
Ils seraient perdants et Deezer (ou autre) gagnants.

Ils ont arrété ces tests de geo localisation.

La réponse est simple : GPS spoofing

Pourquoi dans la vie réelle, le respect des règles commerciales ne pose pas de problème et là sous prétexte que c’est Internet il faudrait ne pas respecter de contrat ?

C’est leur business modèle, vous l’acceptez en s’abonnant et basta, s’il ne correspond pas à vos attentes ne l’achetez pas. Vous n’allez pas dire à la fnac “j’achète ce DVD ou CD, donnez en moi 2 ou 3 pour les donner gratos à ma famille et amis”, pourquoi là parce que c’est sur Internet ça devrait être différent…

Si d’autres “commerces” ont un autre modèle plus avantageux, la libre concurrence fera son travail petit à petit.

Parce que dans la logique française “Il faut être un pigeon pour payer plein pot un service”

Si on regarde dans le rétroviseur, on se rend compte qu’à l’origine, c’est Orange qui a demandé la création de cette offre à Deezer. Puis Deezer l’a commercialisée à tous, et Spotify a copié.

Souci : les labels ont l’impression de s’être fait flouer. Et les labels tiennent les “cojones” des acteurs du streaming dans leurs mains. A chaque changement ou test demandé par Spoti ou Deezer, les labels mettent des conditions : “je te donne ci, si tu me donnes ça”.

Conclusion : Spoti ou Deezer n’ont pas d’autre choix que de montrer patte blanche…