Forum Clubic

Commentaires : Plus de 2h d’écran par jour entravent le développement intellectuel des enfants

Une revue britannique dresse un parallèle inquiétant entre le temps d’exposition aux écrans et le développement des capacités cognitives des 8-11 ans.

Bonjour,

Pour ma part je joue depuis l’âge de 4 ou 5 ans sur ordinateur mais les parents ont souvent été vigilants et m’ont limité dans l’usage de l’ordinateur et bien expliqué qu’il y a le virtuel et le réel. Concernant les capacités cognitives c’est propable et malgré le fait qu’un enfant ne devrait plutôt pas voir un écran avant 8 ans je pense que le côté cognitif que l’on nous vante tellement n’est pas naturelle au détriment du côté créatif qui lui au contraire est fortement stimulé, de même que les capacités intellectuelles. Après effectivement il ne faut pas perdre de vue l’essentiel l’ensemble de nos capacités c’est comme la nourriture doit être stimulé avec équilibre. l’intellectuel et le créatif sans activité physique n’est pas bon, je le sais moi-même pour en pratiquer très peu.

mon fils a 18 ans , ils jouent des heures entières depuis le cm1 : il est entré cette année en Prépa de math avec un 18 en math et physique au bac, alors…
il vaut mieux chercher du côté des parents qui ne s’occupent pas des enfants, et qui se débarrassent de ces derniers en les collant devant un écran.

Est ce que l’étude prend en compte ce que font les enfants derrière l’écran ?
Quel type d’écran ? téléphone ? TV, moniteur ?
Ils regardent les télétubies ou bien ils resolvent des équations ?

Il joue peut-être depuis longtemps mais apparemment il n'a pas commencé à passer des heures devant un écran dès la petite enfance et donc avant que son système cognitif ait commencé à se développer et son cerveau à se structurer.
Après l’exposition excessive en elle-même ne suffit pas à ralentir les capacités de l’enfant, l’hygiène de vie, ce qu’il apprend à coté (ou au travers de l’écran) comment il digère ce qu’il voit et entend, le sommeil, la mémorisation tout ça joue aussi.

C’est surtout les programmes affligeant qui passent à la télé qui entravent le bon fonctionnement de leurs cerveaux …

Il ne faut pas faire un cas une généralité. Tous les gros fumeurs n’attrapent pas un cancer, mais en fumant il y a plus de “chance” d’en avoir un, ici je pense que c’est la même chose.

Exactement, mais ce n’est pas parce que tu n’attrapes pas de cancer avec la cigarette qu’elle reste neutre ou bonne pour toi. C’est valable pour quasiment tout ce qui est mauvais pour quelques personnes (sauf certains cas issue d’un dérèglement et qui sont le fait de facteurs indirects). On peut prendre la réaction allergique aux piqures d’abeilles, morsures de serpents en exemples. Certains réagiront mieux que d’autres, mais ça restera négatif.

La télé ça freine le développement neuronale à n’importe quel âge.

Perso., “la” question qui me vient à l’esprit quand je lit ça :
“les enfants de 8 à 11 ans qui passent plus de 2 heures par jour devant un écran souffrent de retard cognitif”
C’est de savoir si l’étude a uniquement cherché à savoir s’il y avait une corrélation (au sens mathématique) entre les deux chose ou si elle a cherché à savoir s’il y avait effectivement une causalité.

Au cas où ce que je raconte ne soit pas clair, je peut donner un (très vieil) exemple :
Dans une certaine ville dans les années 1900 (y’a qu’à dire) on dresse la table, mois par mois, de la consommation de charbon ainsi que du nombre de décès parmi les personnes âges.
On constate qu’il y a une très forte corrélation mathématique entre les deux (charbon & décès). Est ce qu’on crame les vieux avec le charbon ? Est-ce que le charbon les empoisonne ? Ben… ni l’un ni l’autre : c’est juste qu’en hiver on consomme plus de charbon et qu’il y a aussi plus de décès parmi les personnes âgés.

Et ici, on peut, à juste titre, se demander ci cette corrélation mathématique entre le temps passé devant un écran et les capacités intellectuelles ne pourrait pas, éventuellement, être lié à un troisième facteur “déclenchant” (par exemple le niveau socioculturel des parents…)

Bref, je vois pas trop comment espérer convaincre qui que ce soit avec une unique “phrase choc” aussi laconique et sans la moindre explication concernant le protocole de l’étude (aussi bien, l’étude est suffisamment bien faite pour qu’on en déduise qu’il est assez probable qu’effectivement ce soit une causalité et pas uniquement une corrélation, mais comment le savoir ?)

Est ce vraiment un problème d’écrans… ou de contenu des écrans ?
On peut supposer que de nos jours, quand on parle d’écrans, on parle plutôt de tablette ou de smartphone que d’ordinateur.
Or les contenu d’aujourd’hui ont une forte tendance déstructurante pour de nombreuses raisons. La première étant parce que l’application gratuite vends du temps de cerveau. On vous attire pour vous amener quelque part d’autre… moyennant finance.
De nombreuses personnes ont été exposées aux écrans très jeunes et n’ont eu aucun problème avec ça. Bien au contraire, même. Il existe des études qui montrent les bienfaits sur le cerveau. Oui, mais voila, ce qu’il y avait sur un écran il y a 20 ou 30 ans sur un écran d’ORDINATEUR n’avait rien à avoir avec ce qu’on propose aux gens aujourd’hui sur des tablettes et smartphones. Le but des appareils d'aujourd'hui, c'est de vendre de la facilité, pas de rendre les gens intelligents. Dit autrement, si vous faites un appareil pour les idiots, il rendra les gens idiots. On récolte ce qu'on mérite.

Le problème des études, c’est que dès que l’on prononce ce mot, la majorité des gens comprennent “preuve”. Or pour un scientifique, il n’en est rien.
On aurait aimé au moins quelques hypothèses sur les causes potentielles. Mais on touche peut être aux limites du mode de pensée scientifique : ce qui ne se mesure pas n’existe pas.

Du coup les enfants de parents “bien” vont encore plus morfler grâce à cette étude alors que pour les gamins de chti collé à la télé et aux clips de rap ça ne changera rien. Dans 15 ans la même étude avec les même résultats.