Forum Clubic

Commentaires : L'UE uniformise les applications de type "Stop-Covid", mais la version française sera incompatible (page 3)

Étrangement, tous les pays font pareil. Allemagne, Pays-Bas (bon, y’a le NFC aussi, mais clairement moins activé et activable sur le parc des téléphones), Angleterre…

C’était ce que je tentais d’amener comme réflexion. Le bluetooth, est clairement la technologie (bien qu’imparfaite) la plus logique pour ce type d’application, comme tu l’as précisé, avec le cahier des charges (anonymat, réactivité, données collectées) et la plus facilement réalisable à court terme.

Il y a d’autres solution (GPS, API externe, NFC, Wifi etc), mais toutes unanimement ne répondent pas au cahier des charges de manières convaincantes, le bluetooth, c’est la moins pire. Que ce soit en terme de réactivité, de précision et de calcul (GPS bien trop lourd à implémenter), de collecte des données et de surface couvrable (les Api google, WIFI, etc), d’activation du téléphone (le NFC est moins répandu et activé que le bluetooth, qu’en terme d’anonymat (WIFI, GPS).
Le Bluetooth reste la meilleure solution, celle qui allie un peu tout. Développement rapide, contact même sur zone non couverte (tunnel, appartement, bâtiment divers et variés, métro, sous terrain, parking … imprécisions du GPS, temps de triangulation), non collecte de données, calcule simplifié (le GPS doit avoir un calcul serveur et/ou client (mais donc récupérer le GPS de tout le monde) pour identifier le contact). Etc.

Bref, mais pour ça, faut pousser la réflexion un peu plus que lire dans les journaux « bouh le bluetooth » et critiquer tout azimut :slight_smile: . C’était ce que je tentais d’amener, certes avec un peu de provocation, mais j’en ai marre de voir les critiques des personnes qui sont juste là pour critiquer.

1 J'aime

Merci pour ton argumentation qui à le mérite d’en être une (pas de blague). Je suis d’accord pour le wifi et les potentiels risques associés, mais celle de la géolocalisation, j’avoue que (de mon avis mais peut être partagé par d’autres…) c’est la meilleure solution pour faire « contact tracing » même avec les quelques erreurs, mais que l’on rencontre aussi avec le Bluetooth.

Mais ce n’est pas le cahier des charges et ce n’est pas audible pour une majeure partie de la population.

@elminster44
En théorie peut-être, mais qui pourrait ou voudrait développer une seule appli dans les 24 langues officielles???
Il est normal que chaque pays développe la sienne dans sa propre langue, à condition toutefois de GARANTIR L’INTEROPÉRABILITÉ (ce qui est un jeu d’enfant avec les API de la plateforme commune Apple-Google, que la France a malheureusement refusée avec mépris et autosuffisance)!

Faut-il s’étonner que des pays centralisés comme la France et la Grande-Bretagne (ou au régime dictatorial comme la Hongrie, mais c’est là un autre sujet) ont choisi une solution technique centralisée alors que des États fédéraux comme l’Allemagne ou encore la Suisse ont choisi tout naturellement une solution décentralisée?!

Résultat national:
un développement 100% français, mais totalement incompatible en dehors de l’hexagone! Ça rappelle le fiasco du Minitel…