Forum Clubic

Commentaires : Google Car : un endormissement au volant à l’origine de l’accident

En juin dernier, l’un des véhicules de la flotte de voitures autonomes de Google Car (Waymo) s’est écrasé sur l’autoroute non loin du siège de la firme de Mountain View, en Californie. La cause de l’accident vient d’être dévoilée : le « conducteur » s’est endormi au volant.

Je ne comprends pas … voiture autonome !!
Je gars peut dormir, ce gratter l’orteil ou autre c’est pas ça faute que la voiture a u un accident !
Voiture autonome, faut pas donner la faute à l’humain mais au constructeur qui a mal fait ça voiture, si elle n’est pas au points pour être autonome ben elle ne doit pas rouler et encore moins sortie d’usine

Sinon t’as le droit d’apprendre a lire. C’est ecrit en gras en plus, deuxieme paragraphe :
le « conducteur de sécurité »[…] aurait involontairement désactivé le logiciel de conduite automatique.

C’est marrant, c’est jamais la faute de la voiture autonome, toujours celle du conducteur. Et de qui vient cette version des faits ? De Google bien sûr, qui est juge et parti.

Mais oui bien sur, et on va croire Google… donc dans un véhicule autonome, le passager conducteur s’est endormi et dans un acte de somnambulisme aurait désactivé l’automate pour fracasser la voiture contre un rail …
Prenez nous pour des jambons !!!

Elles sont autonomes ou semi-autonomes les Google Cars finalement ?

Anecdotique… mais en auto… quand je ne conduis pas… il me faut moins de dix minutes pour m’endormir…

Peut être que c’est tout simplement parce que les conducteurs sont à la base des accidents…

A vue de nez, oui, vous êtes un jambon… Les systèmes autonomes sont programmés en général pour se désactiver si le conducteur touche une pédale ou le volant, ce qui est plus que possible dans le cas d’un endormissement au volant!

“Écrasé”… C’est un avion ou une voiture ?

C’est typique d’un cas d’utilisation manqué par les ingénieurs. Même si on peut douter de l’impartialité de Google, ça ne m’étonne pas plus que ça. Dans mon boulot, on a eu le même problème en pire avec des contrôleurs aériens. Et c’est pour ça que les tests existent, il faut absolument que les protos détectent l’attention de l’utilisateur et considèrent, en conduite autonome ou pas, que les procédure d’arrêt d’urgence s’appliquent dans ce cas.

Si les tests ne révélaient jamais aucun problème il n’y aurait aucune raison de faire des tests. La procédure d’arrêt du pilote automatique sera corrigée et ce problème n’arrivera plus jamais.

@karochky

La réponse est dans le dictionnaire… à la définition du verbe “écraser”

Pour revenir au sujet, en effet 2 solutions possibles :

Soit ils nous prennent pour des jambons et ils portent la responsabilité sur le conducteur pour continuer le dev
Soit effectivement, en s’endormant il désactive l’ autopilot…

Entre lobbyisme, complotisme ou simple accident…je vote pour la connerie humaine !!

rdv au prochain accident !